Les Flammes de la Guerre

C'est une époque sombre et sanglante, une époque de démons et de sorcellerie, une époque de batailles et de mort. C'est la Fin des Temps.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'auberge du marsouin, Marienburg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 16:32

Malgré cela, le jeune elfe s'écarta.
"Qui ne connaît point l'histoire d'Ilithas Alenör parmi ceux d'Ulthuan ? Un grand nom, assurément, mais tombé dans l'ombre depuis longtemps. Les Asur n'ont point oublié ta peine, ni ta réelle identité. Et j'admire aussi ton courage, car malgré ta déchéance tu n'as sombré ni dans la folie, ni dans le désespoir.
Quant à ce barbare... Même s'il n'avait point vénéré le Dieu du Sang, il n'aurait rien mérité de notre part. Mais combien de temps restera-t'il hors de la domination du Seigneur des Crânes ? Khorne exerce un attrait bien puissant sur ceux qui le servent, et tu dois savoir mieux que moi qu'une soif de sang ne s'éteint jamais.
Ce choix n'appartient qu'à toi seul, mais prend garde : la folie meurtrière le prendra de nouveau, tôt ou tard, et alors tu devras le tuer ou périr par sa lame. Je serais là le jour où tu auras besoin d'aide, mais il est hors de ma capacité de porter secours à un adorateur des Puissances de la Ruine.
Puisse la nuit t'apporter son soutien, Harathoï Ilithas, et n'oublie pas qu'Asuryan lui-même est ombre et lumière."
La torche de Graff achevant de se consumer, Arduilanar disparut dans la nuit.

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 17:20

"Je n'oublierais pas tes paroles Arduilanar de Caledor. Cria Albericus aux ténèbres. "Et sache que celui que j'assiste se fait appeller Aleieus Gaevran, prends garde et puisse toujours Asuryan illuminer ton chemin. "

Ses paroles prononcées, le vampire se fondit dans la nuit, méditant les paroles de l'Asur. L'aube semblait devoir bientôt se lever, il lui fallait se hâter.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.


Dernière édition par Albericus le Lun 16 Mar - 18:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 28
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 18:26

Aleieus se leva brusquement, il faisait nuit le vent frais qui s'invitait par la fenêtre grande ouverte l'avait réveillé. Ses rêves n'avaient été que scènes de pillages, massacre et meurtre. Des visons cauchemardesques insupportable à regarder mais lui, il en avait été apaisé. Mais le plus étrange était le personnage qui lui ressemblait trop pour ne pas le déstabiliser, un grand guerrier en armure qui semblait toujours mener les osts sauvage qui n'avaient qu'un seul mot à la bouche. Aleieus le prononça à voix haute, comme pour en connaître la saveur.

-Khorne, murmura t-il.

Aussitôt un vent mauvais envahis la chambre et balaya la ville en mugissant, certains jurèrent y avoir discerné des mots terribles qui promettaient le retour du Mal. Les enfants s'éveillèrent en hurlant, de nombreuses personne furent prisent d'une envie de meurtre aussi inexplicable qu'intense. On trembla chez tout les habitants. Les gardes sursautèrent et se mirent à contrôler l'identité des gens qui se promenaient de façon presque fanatique, les sentinelles redoublèrent de vigilance. Tout les répurgateurs des environs se redressèrent et tendirent l'oreille, à l'affût.

Aleieus ne put réprimer le sourire qui étira ses lèvre craquelées, révélant des crocs que seul un loup pouvait arborer. Un sourire qui aurait fait défaillir plus d'un guerrier valeureux. Il ne put se contenir d'avantage et laissa échapper un bref rire qui ressemblait à l'orage. Secoué par un rire sardonique et chargé de mépris il en oublia cet Albericus. Puis tout s'arrêta, le vent de panique désenfla subitement mais le mal était déjà fais. Aleieus retrouva son calme et se demanda se qu'il venait de se passer et regarda par la fenêtre comme pour y obtenir des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarsnik
Apôtre C'Tano-Chaotique au dos troué
avatar

Messages : 2215
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 25
Localisation : Là où il fait noir ...

Feuille de personnage
Nom: Grisstouf
Race/Faction: Gobelin de la Nuit
Détails: Manchot

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 18:41

A quelques mètres au-dessus des elfes se tenait le gobelin, chevauchant son squig en équilibre sur le toit d'une chaumière. Vraiment cette situation devenait intéressante. Deux elfes étaient à sa merci. Trop occupés à se méfier l'un l'autre, ils ne remarquèrent pas la créature verte qui préparait sa flèche. D'abord l'elfe, puis se sera au tour du vampire. Avant la fin de la nuit, sa quête d'éradication des elfes aurait grandement avancée. Malheuresement pour lui, les constructions impériales n'avaient pas été bâties dans le but de soutenir un squig bleu, et avant que le gobelin ne puisse viser correctement le dénommé Arduilanar, lui et sa monture chutèrent lourdement dans la ruelle voisine. Maudissant son squig, un étrange vent se mit à tourner... il avait besoin de tuer. S'emparant de sa dague, il se lança dans la rue, sans pouvoir connaître ses vraies motivations. Puis, aussitôt que cette envie lui était apparue, elle disparue, le laissant stupide, au milieu de l'avenue principale qui longée la taverne. Reprennant ses esprits, il s'enfuit de la ville, conscient que l'aube approchait et que la garde ne tarderait pas à le détecter. Il devait rejoindre son second projet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Hoffenheim
Le Templier Noir
avatar

Messages : 1015
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 26
Localisation : Errant dans les Désoltations, cherchant un adversaire de valeur.

Feuille de personnage
Nom: Alrich von Hoffenheim
Race/Faction: Vampire.
Détails: Chasseur de vampires.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 19:50

Alors que la nuit laissait place a une aube grisâtre, il se dirigeait vers la porte de l'auberge qu'il avait appercu de loin.
Il marchait à vive allure, les pans de son manteau noir virevoltant dans son sillage, son capuchon rabattu sur sa tête ne laissait rien voir de sa langue nettoyant sur ses lèvres les derniers indices d'une activité nocturne.

Alrich von Hoffenheim atteint finalement le seuil de la porte, rabbatit un peu plus son capuchon sur la tête, et fit son entrée.
Les clients de l'auberge se résumaient a un petit groupe de voyageurs, les regards tournés entre eux d'un air de conspirateurs, qui l'épièrent du coin de l'oeil lorsqu'il franchit le pas de la porte.
L'aubergiste, suspicieux, lui adressa un regard bouffis de fatigue que le vampire fit détourner a la vue de deux yeux scintillants dans l'ombre.
Il se dirigea dans le coin le plus sombre de la taverne, s'assit a une table, sortit un couteau et commenca a se curer les dents avec, tout en épiant le groupe de voyageurs qui parlait a voix basse.

_________________
Verkünden wir den Untergang, Verkünden wir den jüngsten Tag!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 20:03

Ses bottes résonnaient sur le pavé. Voilà une bonne heure qu'Artanar errait dans les rues de Marienburg. Il aperçut au tournant d'une rue l'Auberge du Marsouin.

Pourquoi ne pas aller boire quelques chopines ?

Rabattant son grand chapeau sur sa tête, il tourna la poignée et entra. Des regards se tournèrent dans sa direction, interrogatifs, avant que les clients ne reposent leur attention sur leur chope. Il y avait tout de même plusieurs individus bizarres. En particulier un homme, tout vêtu de noir, qui se curait les dents dans un coin reculé de l'auberge.

Cet individu semble bizarre...


Mais le Répurgateur l'oublia bien vite quand l'aubergiste s'adressa à lui.

"Qu'est-ce que j'vous sers ?
-Du vin."

Artanar prit un siège et s'assit près d'une fenêtre, admirant la clarté de la lune. L'aubergiste posa la bouteille sur la table puis s'en retourna vers son comptoir. Puis il attendit, sans rien faire d'autre que de boire quelques gorgées de vin de temps à autre, son gant de cuir toutefois toujours posé sur le manche de sa rapière, et jetant des regards interrogatifs aux alentours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 20:23

Surgissant brusquement à la fenêtre, Albericus entra dans la pièce qu'il avait loué pour la nuit pour le barbare. Aleieus s'était éveillé et semblait perdu.

Cet Adruilanar avait somme toute peut être raison...Il est morbide de fricoter de la sorte avec les serviteurs du Chaos. Laissons le à ses érrement, j'entendrais à coup sur parler de nouveau de lui s'il recouvre la mémoire.

"Garde la chambre barbare, je n'en ai nul usage."

Laissant là Aleieus qui lui jetait un regard surpris, Albericus quitta la pièce pour redescendre à l'étage. Un coup d'oeil rapide l'informa que de nouveaux clients inhabituels avaient fait leur apparition.

Interessant. L'éclat d'un médaillon inquisitorial attira son regard alors que l'odeur caractéristique des vampires emplissait la salle. Balayant les ombres, il repéra celui qu'il cherchait. Voilà qui compliquait les choses. Quelques corps vidés de leur sang ici et là pouvaient passer inaperçut, mais le produit de la chasse de deux immortels attirerait à coup sûr les répurgateurs...Ou l'avait déjà fait. Conscient des regards qui pesaient sur lui, Albericus se dirigea vers le comptoir et commanda une boisson arômatisée avant de s'assoir à coté du Répurgateur avec décontraction, notant au passage l'odeur de poudre qui l'entourait. Prenant soin de dissimuler son visage, il entreprit de jouer son pantomime humain.

Garde tes amis proches de toi, et tes ennemis...

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.


Dernière édition par Albericus le Lun 16 Mar - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Hoffenheim
Le Templier Noir
avatar

Messages : 1015
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 26
Localisation : Errant dans les Désoltations, cherchant un adversaire de valeur.

Feuille de personnage
Nom: Alrich von Hoffenheim
Race/Faction: Vampire.
Détails: Chasseur de vampires.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 20:47

Décidément, le hasard se jouait de lui.
D'abord était entré cet homme, visiblement un répurgateur, au vu de ses vetements caractéristiques. Il s'était assis a une table en face de lui, et n'avait plus esquissé le moindre mouvement jusqu'a ce qu'un deuxième homme fasse son apparition, descendant les escaliers qui menaient aux chambres de l'auberge.
Par tout les dieux de l'enfer, était-ce possible?
Non, surement pas. Et pourtant...son odorat ne le trompait désormais plus, et cette odeur, honnie soit-elle, il ne la connaissait que trop bien; celle de la mort incarnée, celle d'un vampire!!
Mais, détail saisissant, cet homme n'était pas un homme. Ou du moins, il n'était pas humain. Non, ce port altier et fier, la silouhette longue et fine, et cette armure...
Un haut-Elfe. Un Asur. Mais est-ce qu'un Asur pouvait être atteint de la malédiction bénie du vampirisme?
Observant attentivement, il le regarda aller s'asseoir près du Répurgateur, puis rester immobile et attendre ainsi.

Si c'est un vampire, comme je le pense, il va gouter au plaisir de la mort très prochainement. Cependant, il ne m'a jamais été donné d'affronter un Haut Elfe, et encore moins un Haut Elfe atteint de vampirisme...

_________________
Verkünden wir den Untergang, Verkünden wir den jüngsten Tag!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 20:57

L'individu à la fière silhouette s'assit près d'Artanar. A la même table. Ils se dévisagèrent un moment, puis le Répurgateur détourna les yeux de ce regard pour le moins étrange. Bizarrement, il faisait plus froid que d'habitude. Il se risquait à regarder à nouveau son voisin. Celui-ci le regardait toujours...

Que me veut-il celui-là ?...

Mais il tourna la tête vers l'homme encapuchonné qui patientait dans l'ombre du coin de la pièce. Ce dernier regardait fixement l'elfe. Passant de l'un à l'autre, Artanar haussa un sourcil et fini sa bouteille.

Ces deux là ont quelque chose en commun...comme un lien de parenté. Apparemment l'elfe semble s'intéresser à moi...

Il enleva son chapeau, laissant retomber sur ses épaules ses cheveux blancs éclatants, qui firent sensation auprès de la serveuse, avant de se laisser glisser sur la chaise et finalement reposer le chapeau sur son visage en fermant les yeux. Mais il ne dormait pas. Car un Répurgateur ne dors pas. Il attend... Il observe.

Je sens que quelque chose va se passer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 28
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 21:01

Toujours hébété il laissa passer le vampire sans réagir, jusqu'a ce que son fumet ne le chatouille. Il sentait le sang, le sang frais. La voix mugit dans sa tête, lui donnait un millier d'ordres. Un voile rouge tomba devant ses yeux. Sa respiration s'accéléra. Il hurla de rage et sortit en trombe de la chambre. Il devait quitter ce lieu et rallier un autre endroit. Il sortit en trombe de la chambre, ne s'apercevant même pas que la porte était fermée. Un client réveillé en sursaut apparut le sommant de faire moins de bruit. Puis il vit Aleieus, ivre de carnage. Le client se sentit soulevé du sol, il traversa l'escalier et s'écrasa dans la salle dans un grand fracas, tout le monde se leva devant la cadavre en pièce.

Aleieus posa le pied sur la marche quand un homme cria derrière lui, il ne tarda pas à suivre le même chemin que son prédécesseur. Sauf qu'Aleieus eut le temps de lui prendre son épée. Il dévala l'escalier, son regard emplis de haine se posa sur l'assistance pétrifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 21:08

L'humain n'en était pas à son coup d'essai, voilà qui était sur. Jetant un regard par dessus son épaule, il adressa un sourire dénué de chaleur au vampire étranger. Reportant son attention sur le répurgateur il détailla furtivement son arsenal. L'expression armé jusqu'aux dents n'était pas de trop pour celui là.

Les milles lames de Khaine sont inutiles à qui ne peut les lever. Récita mentalement Albericus.
L'homme ferma les yeux et sembla chercher à s'endormir. Serait il si peu perspicace qu'il s'endorme alors qu'un individu louche le dévisage ? Aucun chance, on atteint pas son rang en faisant preuve d'inconscience.
Rejetant son capuchon en arrière il s'adressa au répurgateur.

"Bien le bonsoir messire. Votre visage m'est familier, ne vous aurais je pas déjà croisé à Altdorf ?"

Coupant court à toute conversation, un hurlement de rage traversa la pièce, quelques instants plus tard le barbare se tenait en haut des marches, une épée à la main, une lueur mauvaise au fond des yeux.

Tel Kurnous rentrant de la chasse, je découvre Khaine l'arme à la main. C'est mon jour de chance.

Un sourire se peignit sur le visage d'Albericus alors qu'il se levait en rejetant sa cape, dévoilant son armure noire comme la nuit.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 21:16

L'elfe avait ouvert la bouche pour la première fois.

"C'est possible, je voyage très souvent entre toutes les villes de l'Empire. Où est-ce que nous aurions pu nous croisé exactement ? En tout cas, votre visage à vous ne me rappelle rien..."

Peut-être le connaissait-il...mais dans ce cas il ne s'en souvenait pas. Toujours est-il que cet individu et celui du fond, caché dans l'ombre, l'intriguaient de plus en plus. Tout comme le colosse ayant envoyés valser le client à travers la pièce, suivi rapidement d'un garde.

Encore une bagarre entre ivrognes qui va éclater...pitoyable...


Quand il vit le fou furieux balayer la pièce du regard, sous celui, apeuré, de la plupart des clients, il ne put empêcher son gant de s'approcher du manche de sa rapière...juste au cas où...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Hoffenheim
Le Templier Noir
avatar

Messages : 1015
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 26
Localisation : Errant dans les Désoltations, cherchant un adversaire de valeur.

Feuille de personnage
Nom: Alrich von Hoffenheim
Race/Faction: Vampire.
Détails: Chasseur de vampires.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 21:42

Alrich n'avait rien perdu de la scène.
D'abord, le répurgateur avait feint le sommeil, puis le vampire-Asur lui avait directement adressé la parole, au même moment où un rugissement dévalait l'esclier.
Deux hommes atterirent au bas de l'escalier, précédant un barbare, épée a la main, la haine palpable sur son visage marqué d'une rune. La rune du dieu du Sang. Cette taverne regorgeait de surprises.
Sans se démonter, l'Asur se leva en adressant à Alrich un regard glacé. Nul doute qu'il avait comprit sa véritable indentité.
Alrich observait, de toute évidence, l'Asur, qui avait rejeté sans cape en dévoilant l'armure qu'il avait décelé, s'appretait a combattre le Nordique, qui regardait l'assemblée de clients d'un regard fou.
Le barman, quand a lui, pris peur et commenca a faire quelques pas vers la sortie de son établissement.

"Je ne ferais pas ca, si j'étais vous, prononca Alrich. A moins de vouloir passer toute une vie a nettoyer le sang qui va maculer votre auberge. Je suis sur que vous n'imaginez pas la quantité de sang que peut répandre les corps de la première patrouille que vous rencontrerez."

Pendant ce temps, le Répurgateur avait fait glisser sa main vers la lame qui pendait a son coté.


Essaye, juste pour voir...Et maintenant, voyons ce qui va se passer...

_________________
Verkünden wir den Untergang, Verkünden wir den jüngsten Tag!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 28
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 21:48

Aleieus dont la force avait suffisamment crût pour prendre le contrôle, vit en Albericus la provocation ultime, il se jeta sur lui en écartant les tables, occupées ou non. Le vampire sourit devant tant de force brute mais il déchanta rapidement tant l'attaque d'Aleieus fut prés de le décapiter. Il aller riposter quand on hurla :

- Le Chaos est ici ! Le Chaos est ici !
- Courez humains ! Je suis Aleieus Gaevran et personne n'échappe à ma colère !

Il cracha une insulte quand le vampire lui infligea une estafilade sur le bras. Aleieus fit virevolter sa lame avec adresse. Albericus sourit devant les efforts que le colosse le forçait à faire pour rester envie.

- La garde arrivent ! cria quelqu'un dehors.

Albericus détourna le regard vers la porte une demie seconde. Mais cela suffit, le vampire se sentit soulevé dans les airs. Il traversa une fenêtre et roula sur le sol. Il se redressa en hurlant de douleur. À grands gestes il s'emmitoufla dans sa cape pour se protéger du soleil qui conquérait les cieux. Albericus jura en regardant son épée, il se pencha pour la ramasser mais au même moment Aleieus surgit de la taverne en beuglant des insultes et pour couronner le tout des escouades de gardes arrivaient en criant des ordres. Albericus préféra sauver sa vie plutôt que son épée et s'enfuit.

Aleieus regarda le vampire disparaître et il grogna une insulte obscène. Puis son regard tomba sur l'épée du vampire, il s'en saisit et la porta à son nez et y renifla les effluve.

- Je peux te suivre, Albericus, tu connais mon passé et je le veux.

Aleieus regarda les gardes arriver et choisit de leurs fausser compagnie pour celle du vampire. Il ne lui fallut pas longtemps pour se faufiler entre deux bâtiments. Quitter le quartier se révéla plus problématique mais il y parvint en tuant un minimum de soldats.
Cependant il parti avec tant d'empressement qu'il ne remarqua pas qu'il était lui aussi suivit.


Dernière édition par Aleieus Gaevran le Lun 16 Mar - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Hoffenheim
Le Templier Noir
avatar

Messages : 1015
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 26
Localisation : Errant dans les Désoltations, cherchant un adversaire de valeur.

Feuille de personnage
Nom: Alrich von Hoffenheim
Race/Faction: Vampire.
Détails: Chasseur de vampires.

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Lun 16 Mar - 22:22

Alrich n'avait pas cillé pendant l'affrontement, regardant l'elfe passer au travers de la fenêtre sans esquisser le moindre geste. Il s'était désinteressé du Répurgateur qui restait imobile, telle une statue.
Lorsque le vampire prit la fuite, le barbare ragarda dans la rue, voyant les gardes arriver de partout, il ramassa l'épée que l'Asur avait fait tomber avant de fuir, puis s'élanca a sa suite.
Alrich se leva a son tour, s'attirant le regard du Répurgateur, puis marcha en direction de la porte.
Il resta dans l'ombre de l'embrasure un moment, a regarder le servant de Khorne poursuivre l'elfe a toutes jambes. Puis il s'emmitoufla dans son manteau, prenant garde a ne pas dévoiler la moindre partie de son corps, et commenca a courir, bousculant violement les gardes qui essayaient vainement de lui bloquer le passage.
Si ce barbare essayait de tuer le vampire, pourquoi ne l'aiderait-il pas? Après tout, cela servait sa cause, et il serait débarassé d'un vampire plutot puissant.

_________________
Verkünden wir den Untergang, Verkünden wir den jüngsten Tag!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Mar 17 Mar - 13:56

Une silhouette sombre franchit vivement la porte, trébucha et manqua de s'étaler au sol. Backe, de réceptions hasardeuse en réception hasardeuse, allourdit par plusieurs litres d'eau, se stabilisa au milieu de la salle. Il n'avait pas attiré un seul regard. Quelques esprits embrumés par une longue nuit alcoolisée commandèrent à des yeux bouffis de fatigue de se lever sur la haute silhouette de l'elfe qui rentrait à la suite de l'humain.
Tous les autres dormaient. Le tavernier somnolant était parmi les plus éveillés.

Backe fut aussitôt assailli par les relents d'alcool et de sueur qui dominaient l'atmosphère lourde, et il trouva cela plaisant. Le grand feu qui brûlait dans l'âtre atténua ses tremblements frigorifiés, et, comble du bonheur, il trouva une chope, presque pas entamée, abandonnée par son ivrogne endormi. Il s'assit, et il bût.


Dernière édition par Backe le Mar 17 Mar - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Mar 17 Mar - 16:53

Dès que l'homme encapuchonné sortit de la taverne, Artanar le suivit immédiatement, épée à la main. Il eu un peu de mal à le suivre au détour des ruelles, mais parvenait à ne pas le perdre de vue. Il remarqua que l'individu en question paraissait poursuivre quelqu'un.

Sûrement l'elfe et le barbare...ce dernier est un serviteur de Khorne, il est donc ma cible prioritaire...mais les deux autres m'intriguent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Mar 17 Mar - 20:03

Arduilanar était entré dans la taverne après Backe, et s'était approché du propriétaire tout en tenant à la main une lourde bourse.
"Aubergiste, j'aimerais que tu prennes soin de cet homme pendant deux ou trois jours. Donne-lui une chambre, un lit propre, de la nourriture, de la boisson s'il le faut. Ceci devrait largement couvrir ses frais."
L'elfe avait déposé trois pièces d'or sur la table crasseuse. Le bois abreuvé de bière renversée les avait accueillies avec un petit bruit spongieux.
"- Et pour qui me prends-tu, foutu grandes-oreilles ? Pour une prêtresse de Shallya ? On ne fait pas dans la charité, ici ! Trois pièces pour trois jours ! Pour ce prix-là, le vieux relent d'embruns qui t'accompagne pourra s'estimer heureux si je lui laisse un coin de l'écurie sans trop de fumiers !
- Je vous invite à reconsidérer ma proposition, répondit l'elfe, impassible. En prenant en compte le fait qu'il ne s'agit pas de votre misérable monnaie sous-évaluée mais de véritables Tours de Lothern.
- Des Tours de Lothern ??.."
L'aubergiste avait soudain jeté un regard avide aux trois pièces qui se tenaient devant lui. Les Tours d'Or de Lothern étaient d'une rareté extrême, étant donné le peu d'elfes qui ne prenaient pas la peine de les changer auprès des changeurs de Marienburg. Ceux-ci, toujours prêts à accumuler des devises dont le cours était bien plus stable que celui des marks de l'Empire, n'hésitaient pas à offrir deux à trois fois leur valeur officiel contre les Tours de Lothern que leur amenaient les marchands d'Ulthuan. Avec ces trois Tours d'Or, le tavernier pourrait tirer un profit considérable.
"Très bien, monseigneur. Le marché est conclu. Et je vous prie de m'excuser ma grossièreté de tantôt. C'est qu'on n'est point habitués à fréquenter si hautes seigneuries dans cette pauvre taverne, et...
- Epargnez-moi plutôt vos viles flatteries et prenez soin de cet homme comme s'il s'agissait de votre fils. Plutôt, non, étant donné que je ne tiens pas le voir patauger dans la boue et la bière avec les chiens du quartier, occuppez-vous donc de lui comme de celui qui vous a payé trois Tours de Lothern."

L'elfe était sorti de l'établissement crasseux, laissant Backe aux plaisirs de sa retrouvaille avec la bière.
Cela m'attriste de laisser Backe seul, mais je ne peux pas me permettre de le laisser avoir une nouvelle crise. Il me faut une fleur d'ayëlia. Et le plus tôt sera le mieux. Ce regard... J'en frissonne encore.

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Mar 17 Mar - 20:23

A peine Arduilanar était-il sorti que le gros tavernier avait empoigné la chope la plus grande et la plus propre qu'il avait pu trouver, l'avait remplie à ras bord de sa meilleure bière, et l'avait portée avec la plus grande attention à celui qu'il devait maintenant considérer comme le grand seigneur qui avait sorti trois Tours de Lothern de sa poche. C'était cocasse, à n'en pas douter, mais ça ne lui déplaisait pas tant que ça.

Il posa la chope devant le Répurgateur trempé au moment où celui-ci laissait tomber sur la table celle de l'ivrogne endormi à ses côtés, marmonnant un "Monseigneur..." derrière sa généreuse moustache.

Backe fut extrêmement surpris. Mais une délicieuse odeur accapara son attention, et il n'eût plus d'yeux que pour la chope. Il la vida d'un trait, grimaça, fit claquer sa langue, s'essuya la bouche. Il pianota sur la table grasse pendant un petit instant, plongé dans ce qui ressemblait à une intense réflexion. Son visage s'éclaira soudain et il se leva brusquement. Il traversa la salle, attrapa au passage un tabouret et le jeta sans ménagement au milieu des flammes, qui se ravivèrent aussitôt, satisfaites.
Sans un regard pour le patron qui était retourné finir sa nuit derrière son comptoir, Backe s'assit sur le sol, les jambes croisées, en face du grand feu.

Ses vêtements séchaient, mais pas assez vite à son goût. Il s'approcha encore, attrapa un pan de son manteau, et le présenta au feu. Le cuir fuma, noircit ; et s'enflamma. Backe se releva prestemment, sautant sur place tandis qu'il battait le cuir à grands coups du plat de la main. La flamme finit par s'éteindre, laissant un pan de manteau noir de suie et étrangement découpé.

L'agitation, le bruit et l'odeur avaient eu raison du sommeil du tavernier. Celui-ci regardait Backe d'un air incrédule, un peu ahuri, les sourcils froncés. La réaction de ce dernier fut immédiate. En une seconde, Backe avait disparu, manquant d'arracher la porte de ses gonds en l'ouvrant du pied.
Il courait à en perdre haleine, bousculaitt tout le monde, laissant derrière lui une forte odeur de brûlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Jeu 19 Mar - 12:53

L'après midi était déjà bien avancée lorsqu'Arduilanar revint enfin dans la taverne. Il avait ce qu'il cherchait.
Il lui avait pour cela nécessité des heures de recherche auprès des herboristes du quartier elfique, auquels il évitait de se mêler depuis toujours, malgré la levée officielle des charges pesant contre lui en Ulthuan. Il aurait suffi qu'un garde ignorant l'incalidité du mandat d'arrêt pesant contre lui pour qu'il passe un jour ou deux à l'ombre. Et il ne tenait pas à retourner en prison, pas après ce qui lui était arrivé.

La fleur d'aleyïa ne pousse que dans les vallées d'Avelorn, et plus spécialement dans le Val de Gaene, aux abords du Temple d'Isha. Cette plante rare aux propriétés étonnantes avait le pouvoir de calmer les tempéraments les plus ardents, et de lever les brumes qui encombrent l'esprit d'un malade, mais son coût exorbitant et la difficulté d'approvisionnement limitait beaucoup son usage. Heureusement, certains marchands elfes avaient réussi à s'en procurer, et Arduilanar, sous une fausse identité, avait réussi à en obtenir une pour cinq Tours d'Or.
Ma bourse me semble de plus en plus légère, mais avec cela, je serai peut-être enfin en mesure de calmer les crises de Backe.

L'elfe s'approcha du patron, assoupi sur son comptoir crasseux en attendant l'affluence du soir.
"Un verre de votre alcool le plus pur."
L'homme se redressa, les yeux injectés de sang, et les veines du bois imprimés sur sa joue gauche.
"Hm ?... Quoi c'est ?... Oh, oui, tout de suite, votre seigneurie..."
L'homme se baissa et sortit de son bar un petit flacon d'essence de mallorn.
"- Cela convient-il à sa Seigneurie ?
- Ce sera bon."
Puis l'elfe réduit en une fine poudre les pétales séchés de l'aleyïa, qu'il dissolut dans l'alcool. Une fois assuré de l'homogénéité du mélange, il pensa alors qu'il n'avait pas vu Backe en entrant.
"Tavernier, où est l'homme que je t'ai confié ?
- Hein quoi ? Ha oui,oui, le drôle de gus, là... Tiens, vous m'y faites penser, il a détalé comme un lapin sans que je comprenne pourquoi après avoir fait flamber ses vêtements. C'est un drôle de personnage, ça oui.
- est-il ?"
L'elfe avait pris un ton menaçant et l'aubergiste comprit alors qu'il avait commis une bourde.
"-Bah, heu, Vot'Seigneurie, c'est que j'n'sais point trop... J'vous l'ai dit, il s'est carapaté dans la rue.
- Tu mériterais que je maudisse ton nom, mais le temps me presse. Remercie donc ton Sigmar d'avoir été clément avec toi."
Arduilanar ouvrit d'un coup de pied la porte de la taverne et s'engouffra dans les rues de Marienburg.

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarsnik
Apôtre C'Tano-Chaotique au dos troué
avatar

Messages : 2215
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 25
Localisation : Là où il fait noir ...

Feuille de personnage
Nom: Grisstouf
Race/Faction: Gobelin de la Nuit
Détails: Manchot

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Jeu 19 Mar - 19:51

Grisstouf n'avait jamais couru aussi vite. Ou ses jambes plutôt, cela faisait un bon moment que le gobelin n'arrivait plus à les contrôler. Zut, de longues années d'entrainement qui tombaient en ruine, par la faute d'un médaillon et de quelques vampires. Soudain, la dernière chose que la peau verte voulait voir remonta toute la file des choses qu'il verrait pour se placer juste devant lui. Oui , là devant, à l'entrée de la taverne, de dos, partant dans une rue quelconque, se tenait l'Elfe. L'Arduilanar. Le grand ennemi de toute peau verte qui arborrait une touffe grise. Le gobelin aurait volontier changé de direction, mais le Temps, complice de ses jambes, en décida autrement.
Le choc fut rude, même pour l'elfe, mais bien plus pour le gobelin, peut être tout aussi affligé par les principes physiques qui lui infligé une telle douleure que par l'idée de toucher cet être. L'offense devait de se réparer par le sang de celui qui s'était placé délibérément sur la route de Grisstouf l'Impitoyable. Arduilanar avait entendu, mais surtout senti, le gobelin qui arrivait, mais jamais il n'aurait pensé qu'il serait assez stupide pour lui rentrer dedans. Cette fois s'en était trop, ce gobelin devait mourir.
Se relevant gracieseument, l'elfe s'empara de son épée et la plaça sous la gorge du gobelin, qui n'avait qu'à peine fini de s'ébrouer la tête. Bien que ce gobelin pouvait être fourbe, vicieu, ingénieu, méchant et rancunier, il ne trouva rien à faire pour parer l'elfe.
Alors que les dernières heures sonnaient pour la peau verte, son squig tomba du ciel. Littéralement. Il avait suivi son maître en haut, sur les toits. Pour l'en remercier, le gobelin jetta une bombe à mêche courte dans le tas de squig et d'elfe qui gisait à ses pieds. Il fut très vite déçu : son squig explosa, mais l'elfe n'avait subi que quelques brûlures superficiels, protégé par la créature du gobelin. Arduilanar ragea, et s'appreta à se jetter sur Grisstouf. Pour une fois (et peut être la seule de toute l'Histoire), le gobelin fut plus rapide et esquiva le coup. Se retournant et visant la tête de son ennemi, la peau verte atteignit le pied avec une flèche rouillée, et remonta la rue qu'il avait descendu en partant d'un gloussement stupide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Jeu 19 Mar - 20:43

Fichu peau-verte !

L'elfe retira de sa botte la flèche qui n'avait pu traverser le cuir épais.

"Reviens ici immédiatement, immonde racaille ! "
L'elfe fit de rapides signes de ses mains puis cria :
"Que les chaînes de Vaul t'enserrent !"

Le gobelin se retrouva stoppé en pleine course par les longues chaînes argentées qui avaient jailli de la main d'Arduilanar, ce qui le fit chuter lourdement à terre. Son nez émit un craquement sonore lorsqu'il s'écrasa sur le sol, accompagné d'une gerbe de sang.
Puis d'un mouvement de bras, l'elfe ramena le petit corps vert à lui.
"Il te reste une chance de sauver ta misérable peau-verte. Une seule. Je cherche un humain du nom de Backe. Un Répurgateur. Et un peu excentrique. L'as tu vu ? Parle, ou je jure par Asuryan que ta tête ornera bientôt un piquet !"

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarsnik
Apôtre C'Tano-Chaotique au dos troué
avatar

Messages : 2215
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 25
Localisation : Là où il fait noir ...

Feuille de personnage
Nom: Grisstouf
Race/Faction: Gobelin de la Nuit
Détails: Manchot

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Jeu 19 Mar - 21:32

Un répurgateur un peu excentrique ? Serait-ce celui qu'il avait visé quelques instants plus tard ? Arrivant à la conclusion qu'il ne pourrait se défaire de ses chaînes, il raconta tous les évènements de "la maison des vampires" à l'elfe, espérant que les sans-vies trancheraient la gorge de son ennemi. Arduilanar fit une moue, puis se débarassa du gobelin en l'envoyant dans le buisson à quelques pas de là. Pennant le chemin que lui avait indiqué le gobelin, l'elfe était tellement occupé à établir une tactique quant à la récupération de son ami qu'il ne prêta pas attention à la peau verte. Celle ci s'empara de sa flêche rouillée et l'enfonça profondément dans le talon d'Arduilanar. Cette attaque ne représentait peu de réel danger, même pour un homme, si ce n'est le tétanos, mais la douleur qui monta à la tête de la victime suffit à briser sa patience. Quelques secondes plus tard, le gobelin gisait au sol, une âcre fumée émanant de lui. L'elfe se dirigea vers la chaumière, laissant, à tort, le gobelin pour mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Ven 20 Mar - 20:05

Artanar entra dans la taverne en poussa la porte d'un coup rageur, sous le regard mécontent du tavernier. Il s'assit sur la première chaise venu sans ménagement, et s'appuya sur la table, tandis que son occupant allait boire son verre un peu plus loin...

"Dis-donc vous, ça ne vous ferais rien de ne pas détruire tout le mobilier ?! s'énerva le tavernier.
-Silence paysan, ou je te fais jeter au cachot.
-Et de quel droit ?
-De ce droit-ci...

Il posa la main à l'endroit où se trouvait d'habitude son insigne inquisitorial lui donnant les pleins pouvoirs, avec le parchemin portant la signature d'un haut dignitaire de l'Inquisition. Mais le médaillon ne s'y trouvait pas...

Par l'Enfer ! J'ai du le perdre dans la bagarre contre les deux monstres...

De plus en plus en colère, il fut forcé de présenter ses excuses au tavernier, et de lui acheter une bouteille de son meilleur vin, qu'il commença à boire expressément.
La porte de la taverne s'ouvrit violemment une nouvelle fois. Elle n'allait sûrement pas tenir jusqu'à la fin du mois si tout le monde continuait à l'ouvrir avec un grand coup de botte cloutée. Un grand individu emmitouflé dans une épaisse cape de fourrure entra, son capuchon en tête de loup rabattu sur son visage dont on ne distinguait aucun trait. Sa silhouette était vraiment imposante, il ne faisait aucun doute que sous cette cape se cachait une armure plutôt encombrante. En comparant, cet homme ressemblait presque au barbare qu'Artanar avait accusé, peut-être à tort, d'être un serviteur du Chaos. Il était tout aussi colossal, si ce n'est plus. Bien qu'il soit difficile de faire plus que le barbare nordique.
La nuit n'allait pas tarder à tomber sur Marienburg, et, comme à son habitude, le Répugateur alla se placer près de la fenêtre. Il aimait regarder la lune le soir, lorsqu'elle éclairait le ciel d'encre noir.
Artanar ne savait plus quoi faire à présent. Sans son insigne ni sa missive, impossible pour lui de prouver quoi que ce soit. Le garde de la première patrouille qu'il croisera lui rirait au nez s'il ne pouvait lui présenter ce qui faisait de lui ce qu'il est. Des vampires, ce n'est pas banal dans la nature, alors en pleine ville Impériale...
Quelques minutes plus tard, la bouteille était vide. Il en demanda une autre. Quand celle-ci fut vide il en demanda une 3ème. Sa vision devenait floue. Le tavernier, qui ne tenait pas à avoir des ivrognes chez lui, voulu le mettre dehors. Artanar protesta évidemment, il n'était plus dans son était normal. Mais chercher à noyer le chagrin dans l'alcool n'est pas une solution...

"Vous voulez m'mettre dehors ? Mooaaa ?
-Oui toi, aller sors, t'es ivre, rentre chez toi !
-J'ai plus d'chez moa !! Mais faut pas m'mettre de<hips>hors ! Chui un Répurgateur moi, j'ai combattu des vampires moa !"

Partant dans des délires sans noms, Artanar n'avait pas remarqué que l'homme à la cape de fourrure lui accordait soudain une grande attention. Le Répurgateur s'en rendit compte une fois que le tavernier l'eut aspergé d'eau glacée et que l'imposante silhouette se tenait devant lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   Sam 21 Mar - 20:31

Prenant le Répurgateur par le col et le soulevant à plusieurs dizaines de centimètres du sol, le colosse se mit à l'interroger, toujours camouflé sous sa peau de bête.

"-De quel vampire parles-tu, ivrogne ?
-Je ne suis pas un ivrogne ! Je suis le Répurgateur Artanar, et j'aimerais que les hérétiques cessent cette manie de me prendre par le col !
-Silence, c'est moi qui ordonne ici, et toi tu me réponds."

Sous sa tête de loup, deux yeux, tels des saphirs, brillaient dans l'ombre. Des yeux sans pupilles, d'où émanait une sorte d'aura. Sa voix s'était faite plus menaçante, mais le Répurgateur n'aimait pas qu'on lui parle de la sorte.

"-Par Sigmar, je n'obéirais pas au premier imbécile venu ! Reposez-moi, maintenant !"

Pour toute réponse, l'homme resserra encore plus son étreinte.

"-Parles. Qui sont donc ces vampires !
-...
-Réponds-moi imbécile ! Où j'éparpille tes membres aux quatre vents !
-...peux pas parler...vous m'étrangler..."

En effet, le Répurgateur avait viré au blanc pâle. Le colosse le reposa par terre et enleva son gant clouté de la gorge du pauvre homme à qui tout le monde s'en prenait.

"-Alors ?!
-Ce sont des vampires que j'ai suivi dans une maison délabrée non loin de cette auberge. Il semblerait que l'un d'eux soit un elfe, l'autre est un humain. Ils ont failli m'avoir mais j'ai réussi, au cours d'un combat épique, à leur échapper.
-Connais-tu leur nom ?...
-On a pas vraiment eu le temps de faire connaissance durant le combat."

C'est alors qu'Artanar remarqua qu'une parcelle de la cape de l'homme laissait entrevoir le haut de son armure. Celle-ci était belle et bien une armure lourde, et il aperçu une marque...un tatouage sur son cou. Le symbole de Tzeentch...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auberge du marsouin, Marienburg.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auberge du marsouin, Marienburg.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Tanière des Loups -Auberge fermé-
» Sous les Egouts de Marienburg
» Auberge Isolée
» AU SANGLIER CHAUD -Petite auberge
» [D&D4] L'auberge de Fredraider

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Flammes de la Guerre :: La Grande Aventure :: Mythes du passé :: Les Flammes de la Guerre-
Sauter vers: