Les Flammes de la Guerre

C'est une époque sombre et sanglante, une époque de démons et de sorcellerie, une époque de batailles et de mort. C'est la Fin des Temps.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les quais de Marienburg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 16:26

" - Des hommes rats, oui, c'est vraiment drôle... sauf s'il s'agit de ceux-ci."
Arduilanar désigna nonchalamment les deux petites créatures polies et à la fourrure poisseuse qui s'avançaient vers eux en brandissant de petits poignards rouillés.

"Et le pire, c'est qu'il semble y en avoir d'autres. N'entendez vous pas ce tumulte ?"
Au loin résonnaient les cris confus de Montjoy.
"Par Isha, nous occirons ces abominations, et laverons la terre de la souillure que lui infligent ces insultes à son saint nom. Backe, Ilithas, êtes-vous avec moi ?"

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 16:45

Il n'avait d'abord pas cru l'oiseau de malheur, mais voilà que le destin se jouait de lui, comme à son habitude. Pourquoi était il encore surprit ?
Tirant sa redoutable lame de son fourreau, Albericus gratifia Arduilanar d'un hochement de tête et vérifia que pas une partie de son corps n'était découverte avant de charger vers les deux créatures inconscientes en poussant un ancien cri de guerre.

"Wahnil !"

Affaiblit par la lumière déclinante du jour, Albericus se contenta de laisser son armure dévier les ridicules poignards avant d'enfoncer ça lame dans le poitrail d'une des créatures et de projeter l'autre contre l'un des murs de la rue d'un coup de pied. Il y eut un sinistre craquement et le Skaven ne bougea plus.

Se retournant vers ses nouveaux compagnons, les iris enflammés par l'échauffourrée, le vampire cria en désignant la source des bruits de son épée ensanglantée : "Allons mon frère, laisserons nous dire qu'un humain est plus prompt à la bravoure que nous autres les Ainés ?"

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.


Dernière édition par Albericus le Lun 23 Mar - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedivere
Chevalier sapeur et sang rapproche
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 16/02/2009
Localisation : A Marienburg pour l'instant...

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 17:00

Bedivere était encerclé dos à un mur de l'entrepôt. Le combat fut aussi rapide que bref lors de la charge mais les rangs des Skavens se sont par la suite ressérés. Un Homme-rat, maudit soit-il, s'était engouffré sous Laydok. Heureusement le destrier s'était cabré pour écraser le Skaven qui ne réussit qu'à blesser le cheval à la patte. Bedivere était descendu de son fideèle compagnon et lui avait tapé sur le flanc pour le faire s'éloigner en boitillant.
La menace était plus grave qu'il n'y paraissait. Bientôt les Skavens se révelèrent être des Hommes rats du clan pestiliens.
Bedivere n'avait subit pour l'instant aucune blessure et repoussait les Skavens à renfort de moulinets mais il bouillait intérieurement. Il savait que si l'arme était empoisonnée, Laydok était condamné.
Des bruits de combats semblaient parvenir de derrière lui, la garde arrivait, il l'espérait car chaque geste lui coûtait, il était exténué presque à bout de souffle. Un grand fracas s'entendit dans l'entrepôt avec de nouveaux hurlements....
Par la Dame du Lac un Rat Ogre! Le chevalier en avait déjà vu lors du siège de Gisoreux. Trois chevaliers armés de lances s'attaquaient au monstre et l'un d'entre eux fut tué dans le combat.
Seul il n'avait aucune chance et il le savait, même la garde serait d'une aide bien futile face à cette créature. Tout ce que Bedivere souhaitait pour l'instant c'était de ne pas être aperçu par le monstre qui était pour l'instant occupé à chasser des habitants sans défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 17:14

"Chaînes ardentes de Vaul ! Que le feu de Khaine te dévore, misérable monstre !"
L'elfe pointa le bras vers le titanesque Rat-Ogre qui se retrouva bientôt pris dans une nasse de chaînes portées au rouge. Celui-ci hurla de fureur, tentant d'arracher les chaînes de ses griffes, puis se cambra en un sursaut de douleur. Un maillon céda, et le monstre se retrouva de nouveau libre.

"Par Asuryan, voilà un adversaire de taille !"

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 17:21

Combattant à l'ombre, Albericus repéra le chevalier Bretonnien et décida que ses compagnons auraient plus de chance de s'en sortir seuls que cet homme. Se frayant un chemin sanglant dans les rangs de vermine, il atteignit le chevalier juste à temps pour parer une lame qui menaçait de l'embrocher. Se tenant à ses cotés, le vampire entreprit de dégager un large espace pour permettre à l'humain de se reposer, tenant les Skavens en respect par de grands moulinets meurtriers, son heaume ne renvoyant que ténèbres aux regards haineux qui l'entouraient.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedivere
Chevalier sapeur et sang rapproche
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 16/02/2009
Localisation : A Marienburg pour l'instant...

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 17:37

Un nouveau Skaven fut embroché par l'épée de Bedivere mais le coup avait laissé son flanc vulnérable. Quand le chevalier s'en rendit compte il eut à peine le temps de prier pour que son armure tienne le coup et que sa chair ne soit pas trop meurtie.
Mais au dernier moment un Elfe au teint blafard para le coup et tua l'homme rat avant qu'il ne comprenne ce qui s'était passé. C'était l'Elfe que Bedivere avait vu adossé contre le mur le teint blafard!

Le chevalier se sentait mal à l'aise mais l'heure n'était pas à la reflexion mais à l'action et il remercia d'un geste de la main le nouveau venu qui lui avait sans aucun doute sauvé la vie.
"Je te dois la vie Asur et soit en sûr l'ingratitude n'est pas dans mon habitude"

Pendant ce temps l'autre Elfe avait enchaîné le Rat Ogre qui hurlait de douleur mais celui-ci se libéra de l'étreinte magique. On avait enseigné à Bedivere que la magie était vile et lâche mais ma foi cela ne lui déplaisait pas d'avoir un mage Elfe dans son camp à ce moment.

L'Elfe au teint pâle était d'une efficacité effroyable et déchirait plus de Skavens que le chevalier ne pouvait en compter. Bedivere en profita pour reprendre son souffle et siffla fort. Laydok son destrier revint en boîtant et son maître lui chuchota "Ne t'inquiète pas encore un effort un seul et cela sera fini"
Le chevalier de nouveau sur sa monture s'approcha au pas du rat ogre et faillit être écrasé par un revers de massue rageur.
Peut être devrait-je attendre un peu se dit l'inconscient avant de reculer doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 17:54

Suivant le Bretonnien en abattant tout Skaven assez fou pour s'approcher, Albericus se retrouva soudain face au rat-ogre. L'énorme créature hurla de défi en levant son arme gigantesque, quelques gouttes d'une bave empoisonnée aspergeant l'armure noire de l'elfe. Haussant un sourcil désabusé, Albericus rugit en retour et s'écarta au dernier moment, laissant la massue s'enfoncer dans le sol. Profitant de l'occasion, il sauta sur l'arme du monstre et courut le long de son bras. Arrivé au sommet de son dos, il entreprit de le larder de coups d'épées, arrachant au Rat-Ogre d'effroyables rugissements.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 18:26

Arduilanar se jeta dans la mêlée, tranchant de gauche et de droite, faisant naître sur sa lame des flammes bleues qui déchiraient les misérables corps des hommes-rats. Son esprit s'échauffait, sa fureur montant par grade. Dans un grand cri, il fit naître de son épée un gigantesque phénix qui déferla sur la meute skaven, incinérant tout sur son passage.

La magie l'épuisait vite, malheureusement. Voyant Ilithas combattre avec acharnement le Rat-Ogre, Arduilanar se porta à son secours.
Le cuir brûlé, entaillé de mille coups, l'ignoble bête se tordait de douleur, sa force décuplée par la souffrance. La massue s'abattit à maintes reprises sur le sol, fracturant les pavés inégaux du port. L'elfe porta un coup d'estoc dans le bras épais de la brute. La lame bleutée s'enfonça en grésillant dans la chair de la créature qui hurla et saisit son adversaire par la taille tandis que celi-ci tentait de dégager son épée, puis l'envoya en l'air.
Arduilanar s'effondra au sol au milieu des carcasses sans vie des hommes-rats.
Ouch, fit-il avant de tomber dans les ténèbres.

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 18:55

Backe avait soupiré. Encore ces fichus moments d'inattention. Si seulement ils avaient pu receler quelconque intérêt. Il les maudits intérieurement.
Soyez maudits.

Doutant que cela suffirait, il les maudits à voix haute.
"Soyez maudits !"

Et voilà que les deux elfes s'étaient rués à l'assaut de ces drôles d'hommes à tête de rat. Il devrait peut-être aller s'excuser auprès du prophète... Et insulter les gardes. Non, non, il fallait qu'il reste concentré !
Sois maudit !

Les pavés étaient maintenant jonchés de cadavres. Il y avait même un humain entièrement recouvert d'épaisses plaques de métal. Mais, surtout, il y avait ce gigantesque colosse velu. Totalement frénétique, il frappait aveuglément, enfonçant les pavés dans la terre et les cadavres dans les pavés. Son hôte aux yeux rouges se tenait sur l'échine de la monstrueuse bête, et enfoncait sans relâche son épée dans sa chair.
Et, tout près, entre deux effroyables coups de masse, un corps. Arduilanar.

Backe s'élança aussitôt, sans même prendre la peine de tirer son épée. En un instant, en quelques larges enjambées, il fut sur le monstre. Ses malédictions s'étaient avérées vaines, et il trouva amusante la posture du vampire, et voulut le rejoindre.
Mais à peine eut-il posé la main sur la fourrure de la bête, que Sigmar s'éveilla. La brûlure fut bien moindre que ce qu'il avait pu connaître, mais sa main se crispa tant que ses doigts parvinrent à froisser l'épais cuir du Rat-Ogre.
Il s'agrippa pour parer à une terrible ruade, et vit ses jambes quitter le sol. Il tira son épée, et son esprit ne fut plus que fournaise.

Accroché à l'immonde fourrure, virevoltant au gré des bonds furieux de la bête, en proie à une rage folle, il laboura le dos gorgé de malepierre, creusant à chaques coups plus profondément.


Dernière édition par Backe le Lun 23 Mar - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 19:50

"Meurs vermine !" Cria Albericus en plongeant la lame jusqu'à la garde dans la nuque du Rat-ogre. La bête fut agitée d'un soubressaut et chuta vers le sol, emmenant le vampire toujours accroché à son épée coincée entre deux vertèbres. Le corps massif s'écroula dans un bruit de tonnerre. Chutant lourdement , Albericus se releva péniblement et entreprit de récupérer son arme en la dégageant d'un coup sec. Jetant un regard autours de lui, il constata que les Skavens s'étaient presque tous enfuits, seuls les plus courageux où, les plus fous, montrant encore quelque vélleitté de combat.

S'approchant de l'elfe, il le retourna sur le dos pour contempler l'étendu des dégats. Le soulagement le submergea quand il ce fut assurer qu'il ne courait pas de danger immédiat. Peut être quelques côtes cassées tout au plus. Il regrettait néanmoins une foi de plus être incapable de manier les vents de magie comme sa famille, cela aurait put aider le diagnostic et le soin. Nul doute qu'une foi évéillé le noble de Caledor pourrait se soigner lui même, aussi Albericus entreprit d'aposer le dos de sa main contre son visage, la température glacée et la réaction instinctive de répulsion envers les vampires devrait le réveiller rapidement...

Occupé qu'il était à tenter de ranimer Arduilanar, Albericus ne sentit le mouvement dans son dos qu'au dernier moment, il se retourna en sifflant juste à temps pour voir son horizon réduit à une immense patte griffue. Le Rat-Ogre le saisit par la taille et le souleva comme un enfant porte un jouet. Une pression monstrueuse fit grincer l'armure noire de l'elfe. Un filet de sang coula à la comissure de ses lèvres et dans un rugissement de rage il tenta d'écarter les doigts du monstre dans un duel de forcené, se dégageant peu à peu de l'étreinte mortelle. Voyant que sa proie allait lui échapper, la créature changea de plan et projeta l'elfe de toute ses forces contre le mur en briques d'une maison qui bordait la rue. Dans une explosion de pierre, le vampire traversa le mur et disparut dans la maison.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.


Dernière édition par Albericus le Lun 23 Mar - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 20:04

Que... s'est-il passé ?...
L'elfe avait senti un contact glacé contre sa joue. Glacé et répugnant. Il ouvrit difficilement les yeux.
Ce qu'il regretta aussitôt. Ses côtes douloureuses le lancinaient, et il vit Ilithas s'enfoncer avec fracas dans un batîment impérial.

Qu'Isha... me donne la force...
Mais l'elfe était incapable de se lever, et contempla impuissant Backe affronter le monstre dans un duel à l'inégalité criante.

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 20:20

Le troisème coup avait attiré l'attention de la bête. Alors qu'il armait son quatrième, elle le chassa d'un revers, comme les vaches chassent les mouches. Si ce n'est que la fine lanière de cuir qui pend à l'extrémité d'une vache était ici remplacé par le plat d'une énorme patte griffue.

Backe fut projeté en l'air, si haut qu'il sa colonne aurait été brisée s'il n'y avait eu cet étal à poisson, débordant de produits marins, dont l'intégrité avait quelquechose de burlesque. Un peu sonné, il remercia les poulpes écrasés, et se releva juste à temps pour voir une forme noire passer devant ses yeux, et disparaître dans une maison.

La bête était penché sur le corps inerte d'Arduilanar et armait le coup de grâce, quand, soudain, elle se figea, une douloureuse brûlure glacée au beau milieu de l'estomac.
Backe avait enfoncé sa lame jusqu'à la garde, fouaillant les entrailles, sans toutefois parvenir à traverser l'immense skaven. Irrité de tant d'inconvenance, ce dernier, ignorant totalement le coup terrible, se dégagea d'un saut balourd, et se retourna vers l'impertinent.

Le hurlement qui sortit de la gorge de Backe à ce moment aurait pu la faire reculer. Ça y était presque, puisqu'en effet, la bête conçut ce qui ressemblait à de la peur, et, si elle ne recula pas, elle ne se jeta pas non plus toutes dents dehors sur l'humain efflanqué.

Hurlant toujours, Backe s'élança. La lame décrivit de grands arcs de cercle, frappant de haut en bas, de bas en haut, de droite, de gauche, et tout cela en même temps. Le regard fou, incapable de la moindre pensée, Backe se contentait de tourner sur lui-même, frappant, frappant encore, et si son adversaire n'avait occupé tout son espace, il aurait frappé dans le vide.

Le bête recula devant tant de fureur, la chair du torse putride à vif, de grands lambeaux de cuirs pendant de part et d'autre. La masse se leva, et aurait enfoncé Backe à plusieurs mètres sous terre si un coup chanceux et totalement irréfléchi n'avait tranché net l'épais poignet, jetant le poing difforme et son arme mortelle une dizaine de pieds plus loin. Un autre coup éventra le monstre, qui ne parvint pas à retenir ses entrailles. Et, bien qu'il ne le sut sans doute pas, cela lui fut bénéfique.

Alors que le monstre reculait, se délestant de quelques intestins gorgés de pus, le pied de Backe se pris dans l'un des noeuds immondes. La mare de fluides vitaux aidant, il glissa, et s'étala dans la désagréable mixture. Son élan le porta jusque sous l'agonisante carcasse, et couché sur le dos entre les pieds du Rat-Ogre, d'un coup circulaire et rageur, il ôta à ce dernier la moitié d'un tibia.

Si son élan n'avait fait preuve de ce zèle salutaire, l'immense bête se serait écrasée sur lui. A peine remis sur ses jambes, glissant et pataugeant toujours, il sauta sur la bête, couché sur elle. L'odeur lui aurait arracher son dernier repas des entrailles s'il contrôlait encore ses gestes.
Il avait reprit son ballet frénétique, tailladant le monstre mugissant qui se relevait avec peine, la lame du Répurgateur trouva enfin sa cible. Le cerveau ratatiné et rongé par la nécrose du skaven putride. Lequel s'effondra finalement, définitivement vaincu, bien qu'encore agité de spasmes.

Spasmes, qui, sans doute, poussèrent Backe à affiner son oeuvre. Couvert de pus, de sang et de tripes noires, il s'acharna sur la dépouille, avec visiblement en tête le projet d'en faire de la bouillie.

_________________


Dernière édition par Backe le Lun 23 Mar - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 28
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 20:37

Le clochard regardait le combat en affichant un air détaché. Il cracha par terre et se gratta, maudissant ses puces. Derrière lui, une demi douzaine de ses amis attendaient tout aussi patiemment la fin du combat. L'attaque des Hommes-rats ne pouvait pas mieux tomber. Maintenant ils savaient que la cible avait des amis et un messagers avait été dépêché pour en informer le Maître, mais nul doute qu'il ordonnerai leur à eux aussi. Le clochard se frotta les mains en remarquant qu'un des Efles gisait au sol. Il fit signe aux autres mendiants. Et faisant mine de s'intéresser à un possible butin, ils se rapprochait nonchalamment de l'Elfe.
Après celui ci, ils s'occuperaient de la cible ainsi que de ses amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedivere
Chevalier sapeur et sang rapproche
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 16/02/2009
Localisation : A Marienburg pour l'instant...

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 20:40

Laydok venait de succomber à sa blessure. Bedivere hurla de rage, la lame était empoisonnée, cela ajouté à la fatigue eut raison de son fidèle destrier en tellement peu de temps...
Tombé au sol, le chevalier se releva et resta aux côtés de Laydok défendant son corps contre les quelques Skavens restant. L'Ogre rat était quasiment en train d'agoniser et l'Elfe téméraire semblait se remettre lentement. Backe pataugeait dans les fluides vitaux du monstre tandis que l'autre Elfe était enfoui sous de nombreux décombres.
Les hommes-rats fuyaient et il pouvait apercevoir un énorme boyau dans un entrepôt.
Bedivere était fou de rage et il se précipita vers l'entrée pour éliminer le plus de ces horribles créatures qui avaient tué le seul vestige vivant de son passé!
C'est alors qu'il réapparut.
"Nul ne passe!
-Ecarte toi de mon passage!"
Le haut Elfe qui se remettait le regarda avec des yeux interrogateurs. Il ne venait pas de Bretonnie il ne pouvait pas le voir en ce moment.
Soudain sans prévenir le Chevalier de Sinople l'attaqua et l'assoma.

Les visions, toujours les mêmes venaient hanter Bedivere. Maldred surgit du couloir avec ses gardes. "Boffrai attention!". Trop tard sa tête venait d'être détaché de son corps par la lame du traître. Les derniers chevaliers s'étaient retranchés dans le Hall et les femmes et les enfants étaient abrités derrière eux. Ils n'avaient aucune chance et furent un à un tués par les morts vivants. Le maître des lieux était bloqué contre un mur et repoussait 4 morts à la fois quand Maldred défonça la porte abritant les innocents.
"Elena non!
-Elena, quel beau prénom, ta femme peut être?"
Le traître prit sa femme par la gorge et commença à l'etrangler lentement. Bedivere se débarassa des deux derniers soldats et se rua sur Maldred. Malheureusement un vilain coup de masse sur la tête l'assoma.
Puis les gardes du Roy le retrouvaient adossé au mur inconscient une épée à la main... "Nooon", il était cette fois bien éveillé et avait très mal à la tête, Gilles le Breton avait bien entendu disparu mais il lui paierait cela un jour ou l'autre...
De nombreuses personnes s'étaient rassemblées dont un clochard. Le chevalier eut un mauvais présentiment et que faisait donc la garde?

"Manants que faits-vous nos faits d'armes vous auraient-ils inspirés ou êtes vous venus vous mesurer à notre juste fureur?"


Dernière édition par Bedivere le Lun 23 Mar - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 20:53

Le combat entre le Répurgateur et le rat-ogre avait été particulièrement impressionnant. Aerhon ne savait pas qu'un humain pouvait contenir et déverser ensuite une telle fureur et une telle rafale de coups. Apparemment, le Skaven géant avait été surpris aussi. Mais un peu trop tard.
Au coin d'une ruelle, sous son capuchon en tête de loup, le champion du Chaos avait observé toute la scène, sans en perdre une miette. Après le combat dans la taverne, il avait retrouvé sa forme humaine, et avait ensuite arpenté les rues à la recherche de ses proies, faisant confiance à son flair animal. Ce dernier le conduit tout droit ici, où son ouïe lui avait indiqué qu'une escarmouche y avait lieu.
Mais il ne passerait pas longtemps, inaperçu, car un vampire sent aisément un loup-garou à des kilomètres à la ronde, et inversement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarsnik
Apôtre C'Tano-Chaotique au dos troué
avatar

Messages : 2215
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 25
Localisation : Là où il fait noir ...

Feuille de personnage
Nom: Grisstouf
Race/Faction: Gobelin de la Nuit
Détails: Manchot

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 20:58

Grisstouf allait être ravi. Alors que les combats se terminaient, Grumul avait pillé l'essentiel du dit matériel. Et au grand bonheur de son maître, la majeure partie des coffres de bronze était remplie de poudre. Beaucoup de poudre. Tous les engins d'ingénieuries de Grisstouf étaient conçus à partir de poudre noire, ou une grande partie en tout cas. Et bientôt, grâce à ce matériel, la Grande Waaagh ! attaquerait Marienburg, et Grisstouf le Manchot le récompenserait...
Ce dernier avait envoyé le négociant du village lorsque Fouitch avait disparu, et Grumul s'était bien mieux débrouillé que cet incapable, volant durant le combat une bonne partie des objets stockés dans l'entrepôt. De plus, il avait vu l'ennemi de son nouveau chaman et boss blessé, peut être mortellement, qui sait ? Oui, Grisstouf le récompenserait. "Chef de meute", ou mieux "Chef de l'USk, l'Unité Spécial Kaboomer" que le boss gobelin avait instauré.
Oui, ce jour était un jour de gloire pour Grumul de la tribu de la dent verte. Passant par dessus la muraille, aucun garde ne l'ayant répéré, il courut vers le Kg.
L'assaut serait donné dans peu de temps maintenant et il voulait être le premier à lancer une des bombes de grisstouf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Lun 23 Mar - 21:19

Les éboulis du batiment défoncé explosèrent soudain, projetant des briques sur plusieurs mètres allentours. Rugissant de défi, Albericus se dressa de nouveau, son armure cabossée en maints endroits. Balayant la rue du regard, il vit les clochards qui s'approchaient en dégainant furtivement leurs poignards, qui qu'ils soient, leurs intentions n'étaient pas amicales et ils allaient payer le prix de leur insolence ! Une étrange odeur flottait également dans les airs, une flagrance chaude et sucrée, bien trop sucrée, qui lui brula les narines. Backe semblait s'être occupé du Rat-Ogre et continuait de s'acharner sur sa carcasse. Aprés ce qui lui était arrivé, Albericus ne pouvait pas désapprouver. Un mouvement au coin de la rue attira son regard, mais il ne distingua rien. Sans se demander pourquoi les clochards leurs en voulaient, la soif du vampire se ralluma au fond de sa gorge. S'astreignant au calme, il remarque de nouveau cette odeur horrible, bien au dela de l'immonde puanteur des Skavens. Une odeur qu'il ne conaissait pas, mais qu'il savait haïr.

Froncant le nez de dégout, il résolu de parer au plus urgent et se rua vers Arduilanar toujours étendu au sol mais inconscient du danger qui le guettait, projetant un couteau vers l'homme qui se penchait déjà sur l'elfe. Poussant un cri, l'homme s'effondra en portant la main à la plaie fatale de coeur.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedivere
Chevalier sapeur et sang rapproche
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 16/02/2009
Localisation : A Marienburg pour l'instant...

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Mar 24 Mar - 13:29

Cet Elfe blafard, il s'était relevé des décombres sans une egratinure... Cette race était réputée de constitution plutôt faible cela n'était pas possible Bedivere ne pouvait y croire.

Une seule créature de ma connaissance aurait pu faire cela mais ce n'est pas possible...Cela ne peut pas être avec un Elfe ou tout du moins je l'espère... Après tout peut être que les débris n'étaient pas si lourds il a eu de la chance...

Alors que le chevalier se rassurait comme il pouvait, un clochard s'approcha de lui et dégaina une petite dague rouillée. Bedivere le désarma facilement et lui sectionna le bras au niveau du coude d'un violent revers d'épée. Le manant tenta de s'enfuir mais perdant beaucoup de sang il s'affala sur le sol avant d'être achevé par son bourreau qui dans sa magnanimité abrégea ses souffrances.
Deux de ses congénères hésitèrent mais ils chargèrent quand même, ils étaient poussés par une peur plus forte que celle que leur inspirait le chevalier.

Qui donc pouvait avoir engagé ces hommes de mains... pensa le noble.

L'un d'eux étaient armé d'une épée courte tandis que l'autre maniait un gourdin clouté. Les esquives et les passes d'armes s'enchaînaient mais ces clochards étaient formés aux armes et déterminés. Bedivere fatigué passa sous la garde d'un adversaire et le chargea épaule en avant. Environ 150 kilos de muscles et d'armures percutèrent de plein fouet le clochard qui fut projeté au sol inconscient.
Malheureusement le second ennemi en profita pour asséner un vilain coup de gourdin dans le dos du chevalier dont l'armure se froissa sans toutefois rompre. Tombé au sol, ce dernier brisa le tibia du manant d'un coup de ses bottes en métal puis l'assoma d'un coup de heaume qui pulvérisa la face de l'homme de main.
A bout de souffle et légérement sonné par le choc dans son dos Bedivere s'assit par terre à proximité de la dépouille de son cheval et contempla ses compagnons en espérant qu'ils s'en sortiraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Mar 24 Mar - 13:48

Surmontant sa douleur, Aruilanar parvint à se relever et à marmonner quelques formules de guérison.
Ses côtes se ressoudèrent, mais la souffrance persista.
Pourvu que cela suffise...

Il aperçut alors un homme qui avait tenté de s'approcher discrètement dans son dos. L'elfe se retourna avec agilité et saisit le poignet de l'inconnu d'une main de fer. Puis, ignorant les cris de celui qui s'était révélé être un mendiant, il le tordit jusqu'à ce qu'un craquement sinistre se fasse entendre. Dans un hurlement, le malheureux se dégagea de l'étreinte d'Arduilanar et partit en courant.

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Mar 24 Mar - 16:59

Il ne restait que deux mendiants, et ils semblaient tout deux avoir décider d'oublier Arduilanar pour l'instant, se concentrant sur l'elfe en armure qui s'interposait entre eux et leur proie, lequel venait juste de récupérer son couteau de lancer en jetant un coup d'oeil à Arduilanar. Au loin, le soleil mourant dardait ses derniers rayons. Souriant de toutes ses dents, Albericus hôte son casque et le laissa choir à ses pieds. Il pesait un silence de mort sur la rue, et seul le son de l'épée de Backe s'abattant encore et encore venait troubler le calme ambiant. Une lueur de panique dansa au fond du regard des clochards, bien vite remplacés par une farrouche détermination, sentiment étonnement déplacé pour des êtres de leur bassesse. Faisant un pas vers eux, Albericus passa sa langue sur ses dents aiguisées, son sourire s'étirant encore davantage alors que ses prunelles semblaient brûler comme deux comêtes.
"Une nuit magnifique en perspective. Vous ne trouvez pas messieurs ?"
Les yeux exorbités, le plus proche des clochards se jeta sur lui le poignard levé en poussant un hurlement incohérent.

Albericus se contenta de lui adresser une estocade nonchallante d'un ample mouvement ascendant. Accordant à peine un regard au corps qui s'éffondrait, il s'avança vers le dernier survivant, celui qu'il pensait être le chef du groupe. Sans que le vagabond puisse réagir, le vampire le tenait déjà par la gorge et le levait à la hauteur de son regard flamboyant.

"Dit moi qui vous a envoyé." Ordonna t'il d'un ton calme et glacial. "Parle, et j'abbregerais tes souffrances."
Les yeux de l'homme s'égaraient de tout côtés, rendu fou par la terreur, l'écume lui venait aux lèvres.
"Jamais ! Je préférerais mourir !"
-C'est d'un ennui...sais tu combien d'hommes m'ont déjà demandé ce service ?"

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Mar 24 Mar - 17:59

Voilà plusieurs minutes qu'il martelait le pavage à en fracasser son épée. Les pavés avaient plus à craindre que cette dernière, et des éclats volaient quelquefois. La carcasse de la bête avait été anéantie, déchirée, hachée, et ventilée. Seuls quelques immenses vertèbres attestaient qu'un gigantesque monstre s'était tenu là auparavant.
Un sang noir et putrescent, mêlé de poils et de morceaux d'organes divers, recouvrait une vaste partie des quais. Les vagues même charriaient des débris charnels, et se teintaient d'un noir verdâtre, qui rougeoyait sous les derniers rayons du soleil qui au loin plongait sous l'horizon.

Le feu qui couvait en son esprit s'apaisa, et ses sens l'assaillirent à nouveau. D'abord la douleur. Le moindre de se muscles le bûlait violemment, sous l'effort physique terrible et intense que chacun avait dû fournir. Sa respiration était saccadée, et son coeur tambourinait à en lui briser les côtes. Vint ensuite l'odeur. Une odeur pestilentielle, le fumet de la déliquescence dans sa plus pure expression. Il manqua de s'étouffer, et tomba sur son séant. Il ouvrit alors des yeux qu'il ne se souvenait pas avoir fermés, délivrés du voile rouge qui les avait assombris. Le carnage sanguinaire qui s'étalait devant lui ne le troubla pas outre mesure.
Non, pour l'instant, l'essentiel était de trouver un air respirable. Trop ankylosé pour prétendre se lever, Backe rampa, s'aidant des irrégularités du pavage. Il s'éloigna du cercle que sa lame avait tracé, qui était l'endroit le plus propre des environs. Arrivé au haut d'un monceau de chairs, à demi enfoui sous les entrailles, il fut arrêté par un spectacle divertissant.

Son hôte en armure noire tenait par la gorge un clochard en haillons. Il était trop loin pour comprendre ce qu'il entendait, mais il ne doutait pas que quelque chose d'intéressant surviendrait.
Couché sur le ventre, une épaisse couche de viscères entre lui et les pavés, il contempla la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Mar 24 Mar - 19:23

L'homme se débattait, ses lèvres sérrées ne semblant vouloir proférer rien d'autre qu'injures et cris innomables. Poussant un soupire résigné en secouant la tête, Albericus jeta un regard alentour, s'assurant que personne ne l'observait. Sortant un couteau, il l'enfonça sans l'ombre d'une hésitation dans la gorge de l'homme dont les yeux se révulsèrent, avant de ressortir la lame dans une gerbe de liquide vermeil. Rangainant rapidement, il sortit une gourde métallique pour l'appliquer contre la plaie fatale. En quelques minutes, la gourde était pleine et il laissa choir l'homme agonisant en rebouchant le précieux récipient.

Se détournant de sa victime, Albericus se dirigea vers Arduilanar, ramassant au passage son heaume pour le fourer dans son sac.
"Si vous permettez noble ami..." Formula t'il sans attendre la réponse de l'elfe pour le remettre sur ses pieds en le soutenant d'un bras passé sous les épaules.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 28
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Mar 24 Mar - 19:59

Halek s'approcha du champs de bataille, la cible tenait encore un de ses amis. Halek croisa le regard du vampire et le clochard lui décocha un sourire méprisant avant de s'enfuir en hurlant.

- Gardes ! Ils ont tuer mes amis, ils les ont tous tué. Un vampire ! Un vampire !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Mar 24 Mar - 20:36

Ces vampires m'ont l'air puissants...je vais attendre le moment opportun, les prendre en même temps serait trop risqué...

Aerhon avait continué à observer la bataille. Il aperçu soudain un guerrier s'approchant de la zone.

Un autre champion ?


Préférant attendre encore un peu, il continua à épier la scène depuis la ruelle sombre, en regardant chaque détail, malgré l'envi grandissante de charger le vampire de suite. Soudain, un vent fort commença à se lever. Évidemment il se trouvait sous ce vent, et les créatures sentiraient bien vite son odeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedivere
Chevalier sapeur et sang rapproche
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 16/02/2009
Localisation : A Marienburg pour l'instant...

MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   Mar 24 Mar - 20:37

Bedivere ne pouvait avoir bien entendu...
"- Gardes ! Ils ont tuer mes amis, ils les ont tous tué. Un vampire ! Un vampire !!"
Et pourtant cet homme effrayé semblait ne pas mentir. Cet elfe avait bien quelque chose de surnaturel, il ne pouvait plus le nier...
Le chevalier de Sinople avaient tenté de le prévenir mais il ne l'avait pas écouté! Il s'était trompé de camp et avait pactisé avec le mal par son imprudence...
De plus la garde arrivera bientôt, Bedivere se releva, fit ses adieux à Laydok et se fondit dans la foule de Marienburg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les quais de Marienburg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les quais de Marienburg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sous les Egouts de Marienburg
» nains au marché de marienburg
» Peinture Marienburg
» Brocante des quais
» La menace Noire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Flammes de la Guerre :: La Grande Aventure :: Mythes du passé :: Les Flammes de la Guerre-
Sauter vers: