Les Flammes de la Guerre

C'est une époque sombre et sanglante, une époque de démons et de sorcellerie, une époque de batailles et de mort. C'est la Fin des Temps.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les quartiers de Marienburg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Les quartiers de Marienburg   Lun 16 Mar - 22:25

S'élançant vers les portes de la première maison abandonnée qu'il trouva, Albericus en défonça la serrure d'un grand cou de pied. Pénetrant avec soulagement dans la fraiche pénombre intérieure, il claqua précipitemment la port dérrière lui.
Se laissant tomber dans un fauteuil rembourré se trouvant fortuitement juste à ses cotés, il jura silencieusement.

Maudit soleil, les brûlures de sa peau le cuisait encore, mais l'ombre clamait la douleur. Sans cela, il aurait fait durer le plaisir bien plus longtemps. Et il avait perdu une épée, une lame précieuse qui plus est, de facture elfique, la remplacer serait excessivement couteux.
Dénichant une nouvelle cape, il abandonna l'ancienne étoffe déchirée et ressortit au grand jour. La priorité était de se procurer une nouvelle arme, et il y avait toujours quelques armuriers du coté du quartier marchand. Le soleil était bien levé désormais, et la foule commençait à envahir les rues, impassible aux horreurs de la nuit.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 27
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Lun 16 Mar - 22:57

La piste le mena devant une maison abandonnée, une grande maison d'ailleurs, mais un repaire idéal pour personne en fuite. Aleieus dont la rage était retombée depuis un moment resta sur ses gardes, il serait en terrain vampire, de plus maintenant qu'il avait repris le contrôle de lui-même à la voix il n'était pas certain de vaincre le vampire. Sa seule chance résidait en l'épée qu'il avait récupéré. Une bien belle arme, de facture remarquable, un travaille d'orfèvre. Finalement Aleieus se décida à renter.

Il faisait sombre et froid, tout était vide, le planché poussiéreux était jonché de détritus centenaires. Personne n'avait mis les pieds ici depuis très longtemps. Un escalier menait à l'étage. Aleieus savait que Albericus s'y trouvait, il se doutait aussi que le vampire sentait sa présence. Aussi il se décida à l'attendre, confortablement calé dans le fauteuil miteux.
Derrière lui le vampire ne fit aucun effort pour être silencieux. Enfin, même un homme avertit ne l'aurai pas entendu venir. Seulement Aleieus n'était plus vraiment un humain.

- Une arme très jolie, débuta Aleieus.
- N'es-ce pas...
- J'imagine qu'elle n'a pas de prix pour vous.
- Elle en un mais il est inestimable.
- Je vous propose un marché, votre épée contre mon passé.
- Donnez moi mon épée, demanda poliment le vampire mais son ton restait dur comme la pierre.
- Bah, prend là, je n'aime guère les jouets elfiques.

Albericus fit réintégrer sa lame à son fourreau non sans une certaine satisfaction. Il décida de remercier Aleieus en lui épargnant une mort lente et douloureuse.

- Vous venez de vous sauver la vie Aleieus.
- Qui suis-je ? Vous l'avez vu, je suis capable d'entrer dans des rages terrible et ne pas en garder le souvenir... et cette maudite voix qui me harcèle.
- On a tous un démon pour nous persécuter, il revêt juste des formes différentes pour chacun d'entre nous.
- Je veux mon passé et vous le connaissez.
- Je connais ce que tout le monde connaît. Vous êtes célèbre. Votre histoire est d'une navrante tristesse. Ancien héros respecté de l'Empire vous êtes devenu un monstre au service du Chaos.
- Un monstre ? Et c'est tout ?
- Je peux vous faire la liste de vos crimes qui sont resté dans les mémoire pour leur atrocité mais même moi j'y trouve une certaine répugnance.
- Je n'ai pas l'impression d'être "mauvais", sans doute à cause de mon passé qui m'échappe...
- La question est de savoir qui préférez-vous. Le Aleieus qui mène des armés Chaotiques pour brûler les villes ou alors un Aleieus qui va chercher à se débarrasser de son démon ?
- Vous voulez que je devienne un homme de bien ? Il me semblait que me défier était votre rêve.
- Vous m'avez mal compris. Je ne fais qu'énoncer vos possibilités. Et puis me mesurer à vous me lasse déjà, ce n'est pas aussi satisfaisant que je le croyais. Vous êtes bon combattant mais pas celui que je recherche. Sinon je doute que vous soyez encore un humain. Le choix vous revient quant à votre avenir.
- J'ai été l'être que vous avez décrit. Je serais curieux d'essayer le second, dit-il en souriant.

Albericus regarda un instant Aleieus, son sourire se voulait amical mais il ressemblait à un rictus de haine pure. Le vampire n'était pas certain qu'Aleieus puisse chasser son démon intérieur... mais après tout, s'il voulait tenter ça... le choix lui appartenait. Maintenant il restait une dernière question à régler, que faire. Aider ? Il y avait sûrement des avantages à se faire un ami d'Aleieus. Ou bien le tuer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mar 17 Mar - 9:43

Le coeur lui manquait pour tuer Aleieus. Il ne pourrait s'y résoudre. Pas maintenant en tout cas. Mais les conseils de l'elfe qu'il avait rencontré cette nuit là le taraudaient encore. Son destin pouvait basculer. Il s'était toujours appliqué à réfrener ses pulsions meurtrières et en usant de toute sa volonté il parvenait à les maitriser, mais que faire contre un mal si insidieux qu'il vous changeait profondément ? Que faire s'il en venait à porter secours à un rejeton des Dieux Noirs ?

Non ! Je suis maître de mon destin !

Tournant de nouveau son regard vers le barbare qui attendait une réponse, Albericus lui sourit amicalement.

"Une personne de confiance m'a récemment conseillé de rester loin de tout ce qui touche aux forces du Chaos. Je pense devoir écouter ses sages conseils, et bien que Khaine soit l'ordonnateur ma voie je décide encore dans quelle direction je l'emprunte. Néanmoins votre destin m'émeut, et je vous suis gré de m'avoir rapporté cette lame. Aussi, si un jour vous aussi décidez dans quel direction vous arpenterez votre voie, je serais heureux de faire un bout de chemin avec vous."

Réajustant sa cape, Albericus sortit à la lumière du jour pour se méler à la foule, bien décidé à reprendre son existence en main, et par Asuryan, que Khaine le laisse en paix au moins quelques temps !

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Hoffenheim
Le Templier Noir
avatar

Messages : 1015
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 26
Localisation : Errant dans les Désoltations, cherchant un adversaire de valeur.

Feuille de personnage
Nom: Alrich von Hoffenheim
Race/Faction: Vampire.
Détails: Chasseur de vampires.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mar 17 Mar - 12:01

Lorsqu'Alrich arriva devant la porte de la maison délabrée, il faillit se cogner contre le grand elfe qui en sortait. Visiblement, le barbare était toujours a l'interieur, et il n'y avait aucune trace de combat, a moins que ce dernier ne se soit laissé tuer. En parlant d'un serviteur du Chaos, cela parraissait plus qu'improbable.
Alrich porta instinctivement sa main a l'épée qui tapait son flanc gauche, mais il se ravisa quand l'autre haussa un sourcil.

"-Eh bien, qu'est-ce qui vous amène par ici? Demanda l'Asur en le jugeant de toute sa hauteur.
-Oh, veuillez me pardonner, Seigneur, mais il m'a semblé que vous etiez poursuivi par un rustre du Nord armé d'une épée, me trompe-je ? Et, je me suis dis que vous ne refuseriez pas une aide quelconque, étant donné que ce barbare brandissait votre épée, si je ne m'abuse...enfin, il semble que je sois arrivé trop tard, et que vous ayez récuperé votre dû."

_________________
Verkünden wir den Untergang, Verkünden wir den jüngsten Tag!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mar 17 Mar - 16:00

Encore ce jeune vampire. Que ce soit la lueur malveillante dans ses yeux ou son ton faussement serviable, Albericus ne tenait qu'à une chose : rester à distance raisonnable de lui. Pourtant, aussi iraisonnable que cela puisse paraître, il ressentit encore ce maudit élan de compassion.

"Oh !" Sussura Albericus. "Vous tenez à m'aider, vraiment ? Et bien pour commencer vous pourriez me dire ce que vous faites sur mon territoire ! Depuis combien de temps avez vous été transformé ? Dix ? Vingt ans ? Ceux d'entre nous qui sont affectés par la malédiction de la non-vie ne sont pas fait pour se cotoyer, un vampire seul peut passer inaperçut mais se déplacer en groupe nous condamnerais ! Mais soit, cette ville est assez grande pour nous deux je présume. Veillez juste à ne pas laisser trop de cadavres dans votre sillage...Et maintenant accompagnez moi, il se peut que je puisse vous apprendre quelques ficelles sur la discretion qui nous est obligatoire."

Sans regarder si le jeune vampire le suivait, Albericus se hâta en direction des quartiers marchands.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 27
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mar 17 Mar - 18:22

Aleieus resta assit, pensif, il avait clairement choisi la rédemption. Il ferait taire cette voix. Portant le vampire avait pris le large, lui assurant son soutient. Il s'interrogea, que faire dans cette ville où était rechercher un agent du Chaos ? Il était peu probable qu'on l'ait précisément reconnut. Cependant il n'avait plus sa cape et ne pouvait donc plus cacher son tatouage si compromettant. Il regarda la pièce sans vraiment la voir, plongé dans ses réflexions. Soudain il se leva, il arracha l'amulette qui pendait à son cou et la jeta rageusement au sol.

- Je te renie ! hurla-t-il, à jamais et pour toujours je te maudis !

Il ponctuait chaque mot en donnant de solides coups de talon de sa botte ferrée sur le médaillions qui finit par éclater en morceaux. Une flamme rouge s'en échappa, accompagnée d'un hululement de haine.
Aleieus fut prit d'une douleur terrible et tomba à genoux en criant. Cela fut très bref et il réussi a se remettre d'aplomb, un peu essoufflé. Il resta ainsi des heures durant. Comme s'il attendait un autre événement, mais rien ne se produisit, rien que le silence. Et le murmure de la voix qui ne semblait pas décidé à s'en allé.
Du pied Aleieus éparpilla les morceaux de l'amulette, en faisant cela son regard tomba sur un bout de miroir. Sans réfléchir il le prit. Son reflet le fit sursauter.
Le tatouage semblait légèrement plus pâle qu'au paravent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ash Kehren
Lieutenant
avatar

Messages : 665
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Nom: Ash Kerhen
Race/Faction: Garde Impériale
Détails:

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mar 17 Mar - 19:06

Ash venait à peine d'arriver à la caserne de Marienburg, et on lui avait déjà refilé un chemin de ronde faisant le tour des quartiers de la ville, histoire de se familiariser avec les gens du coin lui avait-on dit. Et en guise de cadeau de bienvenu, ses nouveaux collègues avaient tous trouver des excuses pour reporter leurs patrouille. Du coup, Ash déembula seul dans la ville. Et pour tout gens du coin, il ne rencontra que trois péquenots et deux ivrognes à la sortie d'un bar.

Il commençait à se demander combien de centaines de soldats partaient chaque jour pleins d'espoir et se retrouvait fatalement déçu de leurs nouvelle affectation, lorsqu'un hurlement retentit tout proche.

Approchant de la maison abandonnée d'où semblait provenir le bruit, il découvrit une porte fracassée. L'épée à la main, Ash entra. La maison n'étant pas éclairée, il s'arrêta au bout de quelques pas, se demandant s'il ne devait pas faire un rapport à ses supérieurs avant d'aller plus loin. Une façon comme une autre de dire qu'on a peur du noir. Mais la curiosité l'emporta, et le soldat continua à avancer.

Des bruits de coup résonnèrent tout proche, finissant de convaincre Ash qu'il allait au devant d'une affaire intéressante. Poussant une porte, il faillit tomber sur un homme accroupi, observant quelque chose au sol.
Un voleur? Un sans-abris? Malheureusement, le doute profite en général à l'accusé et on ne peut abattre une personne sous le seul pretexte qu'il se trouvait là où il n'aurait pas du être. Ash du donc demander l'identité de l'individu.

"-Qui est-vous? Qu'est-ce que vous fabriquez ici?"

Il maintenait son épée abaissée, mais prête à attaquer au moindre geste suspect.


Dernière édition par Ash Kehren le Mar 17 Mar - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mar 17 Mar - 20:28

Le barbare allait ouvrir la bouche lorsqu'une silhouette s'imposa dans l'encadrement de la porte, derrière le soldat Impérial.
Le Répurgateur passa devant ce dernier sans lui accorder la moindre attention, son regard ne se détachant pas de celui du guerrier encore accroupi.

"Un serviteur de Khorne. Je t'ai pourchassé à travers les ruelles, et maintenant tu es fais comme un rat ! Mais...où sont donc les deux autres individus ?...
-Ces deux autres individus sont partis, je ne sais pas où il sont..."

Le barbare se releva. Il dominait le garde de l'Empire d'une tête, et celui-ci fit un pas en arrière. Depuis l'arrivée du Répurgateur, il se taisait, attentif à ce qui allait se passer, armes aux aguets.

"En tant que guerrier à la solde d'un Dieu du Chaos, et par les pouvoirs qui me sont conférés, je te condamne...à mort..."

Le regard qu'Artanar lança au guerrier n'avait rien d'amical, mais ce dernier le lui rendit bien, montrant qu'il n'allait pas se laisser faire...


Dernière édition par Crøm le Mar 17 Mar - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 27
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mar 17 Mar - 21:42

Un homme venait d'arriver et ce n'était pas Albericus, celui-ci était un soldat. Aleieus fronça les sourcils, il ne désirait pas se battre même si chaque fibre de son être lui hurlait de massacrer le soldat. Ce dernier lui demande ce qu'il faisait là et l'arrivé impromptue d'un autre homme lui permit de ne pas répondre. Il écouta l'échange d'une oreille distraite. Il cherchait du regard de quoi ce dissimuler le visage. Mais il ne vit rien d'utile. Il trouvait dommage de tuer ces deux hommes et de céder à sa voix alors qu'il avait pris de bonnes résolutions.

- Bon, trancha le soldat passablement énervé, toi, il désigna le nouveau venu, tu ne bouges pas et par Sigmar tu ferais mieux de m'écouter si tu veux pas finir pendu. Et toi, il montrait Aleieus qui prenait soin de cacher son visage dans les ombres, je veux savoir qui tu es et ce que tu fais là.
- Je suis Al.. Albericus, proposa Aleieus préférant ne pas donner un nom aussi révélateur que le sien, c'est machinalement qu'il avait prit celui de son ami, pour autant qu'il en soit un.
- Albericus... très bien et... ?
- Et je n'ai ni argent ni demeure, ce lieu est désert, je ne vois pas qui viendra ce plaindre de moi.
- Cela ne manqua pas de justesse mais tu n'as rien a faire ici, dehors.
- Je refuse, grogna non pas Aleieus mais la voix qui l'habitait.

Le soldat sursauta par le changement de ton. Une minute auparavant une sorte de barbare lui adressait la parole et maintenant il entendait une bête fauve qui le menaçait, pas avec les mots mais dans le ton si agressif.

- Je représente l'autorité de Sigmar en cet endroit ! intervint le Répurgateur lassé d'attendre ces stupide propos, ce monstre est un agent du Chaos des plus dangereux !
- Je ne suis pas au service du Chaos, contra calmement Aleieus.
- Tu as cette rune impie sur le visage et je...

Le Répurgateur ce tut, Aleieus venait de sortir des ombres et son visage était exempte de toute trace du Chaos il y avait seulement un affreux tatouage rouge qui lui barbouillait son faciès de loup. Exactement le genre de tatouage que certain barbare vétérans aimaient porter. Artanar ouvrit la bouche mais rien en sortit, il avait pourtant juré que...

- Je crains d'avoir seulement trop bu à cette taverne, continua Aleieus.

Artanar jura intérieurement et tourna les talons, furieux et se promettant de ne pas en rester là. Ash ne bougea pas, il se demanda que faire, il observa Albericus qui lui rendit son regard. Finalement le garde fouilla dans ses poches et lui jeta quelque marks en lui marmonnant de s'acheter une cape qui pouvait le cacher, afin d'éviter ce genre d'ennuis.
Ash avait vu le visage d'Aleieus, il était claire que ce barbare avait fait des excès d'alcool et ce retrouver sans argent pour quitter la ville, ou une histoire similaire. Ash n'était pas du genre à faire la charité mais les vétérans avaient toujours mérité, selon lui, un certain respect.
Aleieus ramassa les pièces et nota mentalement de suivre le bon conseil du soldat tout en ignorant la voix si oppressante. Ensuite il se mettrait en quête d'Albericus, il avait besoin de l'aide du vampire qui semblait le comprendre si bien, peut être trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Hoffenheim
Le Templier Noir
avatar

Messages : 1015
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 26
Localisation : Errant dans les Désoltations, cherchant un adversaire de valeur.

Feuille de personnage
Nom: Alrich von Hoffenheim
Race/Faction: Vampire.
Détails: Chasseur de vampires.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mar 17 Mar - 22:58

Alrich avait déjà tourné les talons lorsque le Répurgateur et le soldat étaient arrivés.
Il entendait la conversation de loin, mais celle-ci n'était pas interessante. Ou du moins, elle ne méritait pas son attention.
Son esprit était tourné vers le vampire qu'il suivait. Celui ci empruntait des ruelles sombres, mal pavées et jonchées de détruitus ainsi que de sans abris en tout genre. Il avancait a vive allure, et Alrich le suivait, a une certaine distance, tout juste pour le garder dans son champ de vision.
L'elfe remontait la ville en direction des quartiers marchands, toujours en empruntant au maximum les ruelles latérales de la ville, faisant fi des vagabonds qui croisaient son chemin.

Il parvint a une patite maison coincée entre une guilde visiblement abandonée et une boutique a la vitrine brisée. Visiblement, cette partie du quartier n'était plus fréquentée.
L'Asur ouvrit la porte qui émit un grincement de protestation mais finit par ceder sous la poussée, puis il pénetra dans le hall. Alrcih l'y suivit, les deux mains cachées sous son manteau, le visage dans l'ombre de son capuchon.
Lorsqu'il fut a l'interieur, il remarqua que la maison était habitée. Il se remémora les paroles qu'avait eu l'elfe quand il s'était retrouvé nez a nez avec lui. Son territoire! Eh bien, de toutes facon il lui falait gagner la confiance de celui-ci, une fois de plus, et il n'était pas sans experience dans ce domaine, au moins.
Il s'assit donc dans un fauteuil, en face du vampire qui avait pris place dans un siège semblable.
Par courtoisie, il laissa l'autre prendre la parole, en l'y invitant d'un signe de tête.

L'Asur voulut ouvrir la bouche, mais avant qu'il en ait eu l'occasion, la porte grinca une nouvelle fois.

_________________
Verkünden wir den Untergang, Verkünden wir den jüngsten Tag!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 27
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 0:57

Enroulé dans une gigantesque cape Aleieus fit son entré. Si ALbericus ne réagit pas, Alrich se tourna vers lui, une faim dévorante dans les yeux. Un regard que lui renvoya Aleieus d'une égale intensité. Ce dernier posa sa lourde cape sur meuble quelconque. Alrich fit un pas en avant.

- Je vous le déconseille mon jeune ami, intervint Albericus, vous allez vous casser les dents dessus, c'est un gros morceau. Et puis je n'ais pas envie de nettoyer derrière vous. Mais je vous en pris prenez tous place. À défaut de vous accueillir avec plaisir je le ferait avec courtoisie.
- Il empeste le Chaos, siffla Alrich.
- Indubitablement, rétorqua le second vampire.
- Je devrais le tuer immédiatement.
- Et gâcher une si belle tentative de rédemption ? Albéricus se leva pour prendre des verre et une bouteille d'un liquide rouge.
- Je suis venu chercher de l'aide, vous semble si bien me comprendre... commença Aleieus.
- Normal pour un vampire, mais en vérité je vous donne l'illusion de vous comprendre, c'est la que réside l'astuce, l'elfe tandis un verre à chacun de ses convives.
- Qui est-il ?
- Aleieus Gaevran en personne et totalement amnésique, je rajouterais qu'il est sous la domination d'une voix qui pourrait bien être son "démon".

Alrich recula d'un pas, il connaissait ce monstre, même lui le trouvait ignoble. Aleieus ne faisait pas un mouvement. Il reprit vie quand l'elfe lui donna le verre et sans se gêner il alla prendre le siège d'Albericus qui fronça les sourcils devant cet évident manque de savoir vivre.

- Je doute que révéler mon nom à toute la ville soit une bonne idée.
- Oui c'est vrai c'est pour cela que vous allez en changer. Hmm, pourquoi pas Minaithanan ?
- Ça signifie quoi ?
- Ah, le vampire claqua sa langue contre son palais, ce sang est vraiment excellent. Votre nom sera parfait, il vous va à merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 14:19

Albericus ne répondit pas tout de suite, perdu dans la contemplation d'un tableau accroché au mur, représentant une jeune elfe. Détournant son regard de l'imposante oeuvre, il fixa Aleieus.

"Minaitharan signifie de façon vulgaire : " Celui dont la voie est perdue." Je ne saurais l'expliquer d'avantage, l'Eltharin est emplit de tant de subtilités que vous pourriez passer votre vie à l'étudier en ne l'ayant abordé que superficiellement."

Le barbare hocha la tête comme en réponse à cette explication. Soudain, il se plia en deux, comme atteint par un coup invisible. Ses bras se crispèrent sur les accoudoires du fauteuil et il semblait se retenir de hurler de douleur. Interloqué, Albericus s'approcha vivement pour le relever. Son visage tiré par la douleur était strié par des rides qui un instant plus tôt n'existaient pas, ses cheveux avaient la même couleur blanche que la peau des deux vampires. Une lueur alarmé dans le regard, Albericus lui demanda :
"Les jours perdus rattrapent leur retard, et il est temps de payer ton du à Morai-Heg la Ridée. Depuis combien de temps as tu quitter les désolations barbare ?"

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 27
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 14:37

Aleieus ouvrit la bouche mais rien d'autre qu'un cri inarticulé en sortit. Ses yeux roulèrent dans leurs orbites. Il fut pris de spasmes violents. Aleieus voulut se lever mais tout ce qu'il parvint à faire, fut une suite de mouvements désordonnés et improbable. Il chuta lourdement au sol où il y resta haletant, les yeux emplit de douleur. Il y avait une minute Aleieus semblait être âgé d'une quarantaine d'année, à présent il aurait pu en avoir plus de soixante.

- Aidez moi...
- Je ne peux rien faire contre le temps, le mieux que je puisse faire c'est de t'offrir un trépas rapide et sans douleur.
- Les vampires sont immortels.
- Non ! s'exclama Albericus épouvanté, jamais je n'infligerai cette malédiction à un autre.
- P... pitié.
- C'est impossible, je regrette.
- Je ne veux pas mourir... sans avoir vaincu cette voix.
- Je vous en pris ne me demandez pas de faire ça.
- Vous avez dit qu'une chance... de me racheter m'avait était offerte. Je l'ai saisis. Vous m'avez promis votre aide... je vous la réclame...
- Non... devenir vampire n'est pas une solution.
- Manquerez-vous à votre parole ? Vous êtes un elfe et vous avez un honneur...
- Ne me forcez pas à faire ça.
-... donnez moi une chance de retrouver mon honneur...
- Votre honneur est sauf, vous cous êtes détourner de votre dieu...
- Non, il est encore là, sous l'apparence d'une voix. Albericus... aidez moi a vaincre mon démon, je ne veux pas mourir dans l'opprobre. Si vous refusez, Alrich...
- Il est trop jeune en tant que vampire, ce serai une mauvaise idée.
- Alors faites le !
- Très bien je m'en charge, mais jurez moi que vous n'aurez de cesse que de chasser cette voix.
- Je... je le jure, murmura Aleieus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 15:38

Rassemblant toute sa volonté, Albericus se força à agir. Le temps était compté à Aleieus, et s'il avait une autre crise il passerait l'étérnité avec l'aspect d'un vieillard.

"Alrich, ne descend en aucun cas. Je ne tiens pas à ce que l'odeur de sang t rende fou."

Attrapant Aleieus , il le souleva comme une plume et le porta jusqu'à la cave. Là, il pénétra dans une petite pièce aux murs nus de toute décoration et ne possèdant pour tout mobilier qu'une table de marbre en son centre. Allongeant Aleieus sur la table, il le regarda droit dans les yeux.

"Es tu sûr de toi Minaithanan ? Il n'y a pas de marches arrière possible."
Fermant les yeux sous la douleur, Aleieus hocha la tête.
"Tu vas souffrir. Beaucoup."
Nouveau hochement de tête.

Prenant une profonde, et inutile, inspiration, Albericus souleva le bras d'Aleieus. Portant les lèvres au poignet du barbare, il y mordit profondément, tranchant aisémment muscles et tendons. Aleieus poussa un râle de souffrance. Ignorant la douleur de sa gorge brûlante, Albericus reposa le bras et recommença avec l'autre. Ceci fait, il sortit une lame de sa cape et la plongea sans hésiter dans sa propre main. Quelques gouttes de sang perlèrent aussitôt, et le vampire s'empressa de porter sa main bléssée aux lèvres d'Aleieus.
"Boit" ordonna t'il froidemment.
Aussitôt aprés, il retira sa main et sortit de la pièce. Agissant avec hâte, il enclencha un mécanisme et une large dalle de marbre coulissa pour venir sceller la pièce. Quelques secondes aprés, les premiers hurlements de douleur retentirent, largement étouffés par les quatre-vingt centimètres de marbre et pourtant assez forts pour être douloureux aux oreilles aiguisées d'Albericus. De l'autre coté de la dalle, une masse s'écrasa contre la pierre, faisant trembler la maison jusque dans ses fondations et décrochant de la poussière des murs. Un autre coup fut porté, et encore un autre. S'étant assuré que les murs tiendraient le temps que la transformation opère, Albericus quitta le sous-sol pour rejoindre Alrich.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarsnik
Apôtre C'Tano-Chaotique au dos troué
avatar

Messages : 2215
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 25
Localisation : Là où il fait noir ...

Feuille de personnage
Nom: Grisstouf
Race/Faction: Gobelin de la Nuit
Détails: Manchot

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 17:53

C'est ce moment que choisit le gobelin pour débarquer dans les quartiers de la cité portuaire. Son squig était éssouflé de la course qu'il avait accompli pour réchapper aux Ogres et autres poursuivants. Passant par dessus le mur, aucun gardes n'avaient alors repéré la peau verte, mais ça ne durait pas : Grisstouf devait trouver un abri, puis rechercher l'elfe la nuit venue. Se réfugiant dans le quartier le moins fréquenté, il trouva la cachette idéale : une petite maison, coincée entre une vieille boutique aux fenêtres brisées et une guile abandonnée depuis de nombreuses années. Poussant la porte, il s'engouffra dans le noir, et avança prudemment, son squig le suivant à la trace. Ce lieu était inquiétant, et d'étranges ondes sismiques semblaient venir de la cave. Quelqu'un était peut être enfermé au sous-sol ? non impossible, personne n'aurait assez de force pour frapper avec autant d'ardeur et faire trembler les fondations mêmes de la maison. Préférant rester dans le hall, le gobelin patienta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 18:00

Je me suis fait avoir comme le dernier des abrutis !

Artanar était en colère contre lui-même. Il était pourtant certains que cet homme était un serviteur de Khorne.

Peut-être ai-je un peu abusé sur le vin à l'auberge...ça ne m'avait jamais fais cet effet là...


Il marcha dans les rues de la ville, sans but. Il réfléchissait, et repensait aux deux autres individus si inquiétants qu'il avait vu dans la taverne.

Je dois les retrouver, quelque chose est sûrement en train de se passer. Mon flair ne m'a trompé qu'une fois, mais ça ne se reproduira plus.

Il retourna près de la maison délabrée et patrouilla dans toute la zone, car ses cibles ne devaient pas être bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skarsnik
Apôtre C'Tano-Chaotique au dos troué
avatar

Messages : 2215
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 25
Localisation : Là où il fait noir ...

Feuille de personnage
Nom: Grisstouf
Race/Faction: Gobelin de la Nuit
Détails: Manchot

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 18:11

Grisstouf entendit du bruit dans la rue. Jettant discrètement un coup d'oeil par-dessus la fenêtre, il distingua la silhouette d'un répurgateur de dos. Tout était perdu ! S'il le trouvait, il y avait fort à parier que le gobelin finirait sur un bûcher. En fait non. une execution sommaire suivi d'une poubelle ou d'un séjour chez les poissons, voilà réellement ce qu'il l'attendait.
Voyons, Grisstouf avait peur d'un humain ? Impossible ! Le répurgateur était de dos, une flèche bien placée entre les omoplates et on n'en parlait plus. Préparant de ce fait un flèche, le gobelin visa le répurgateur qui ne se doutait de rien...
Quelques instants et la flèche partirait pour se loger dans la nuque...
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleieus Gaevran
Saigneur Berzerk Renegade Heart
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 27
Localisation : Oeil de la Terreur

Feuille de personnage
Nom: Enrohk
Race/Faction: World Eater
Détails: Détruire la galaxie pour Khorne.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 18:59

Douleur ! Souffrance !

Ces deux mots tournaient dans son esprit embrumé par la torture, Aleieus hurlait, la voix hurlait avec lui. Chaque parcelle de son corps et de son esprit était comme plongé dans de l'acier en fusion, le moindre mouvement était un supplice. Pourtant, une folie incontrôlable le faisait marcher, ou plutôt courir et se projeter avec une violence inouï contre le mur qui tremblait sous l'impact, sans jamais céder. Des images se succédait devant ces yeux et dans la pièces il voyait des gens, qui tous lui étaient familiers.

Aleieus se lança de nouveau à pleine vitesse sur le mur, provoquant un choc sourd qui devait résonnait dans tout le quartier. Les heures passèrent sans que la douleur ne veuille décroître. Mais tout a une fin et la terrible souffrance s'estompa suffisamment pour permettre à Aleieus de crier mille menaces afin qu'on le libère. Cela ne dura pas, bientôt il retrouva son calme. Il déambula dans la pièce, couvert de sueur et de poussière.

Il respira profondément. Il ressentait une impression des plus étranges. Il ressentait des "vague" de rage inexplicable mais il en restait épargné. Ce sentiment émanait de lui mais ne l'affectait pas, le plus bizarre étant qu'il lui était impossible de le contrôler. Entre autre parce qu'il ne s'en rendait même pas compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 19:14

Exaspérant. C'était tout à fait le mot. Mais, d'un autre côté, toujours aussi excitant. Cela faisait déjà un certain temps qu'il hésitait entre les deux parties, soupesant l'une et l'autre, choisissant avec grand soin laquelle devait l'emporter sur la deuxième. Un Répurgateur se doit d'être ferme, mais il se doit surtout d'être juste. Cela lui avait valu quelques longues glissades entre les pavés humides. Plaisantes, mais aussi détestables. Là encore, il devrait choisir. Plus tard.

Pour le moment, il était occupé à dévaler les rues à toute vitesse, une poignée de gardes aux trousses. Qu'avait-il encore fait, par les dieux ? Cette fois, il en était certain, il se savait innocent. Les autres ne l'attraperaient pas.
En réalité, il ne s'imaginait pas un seul instant que sa course effrénée à la sortie de l'Auberge du Marsouin avait pu attirer l'attention sur lui. Un soldat l'avait hélé, et lui, il avait forcé le pas. Bien sur, cela n'avait pas du tout plu au soldat, qui avait engagé la course-poursuite.
D'autres de ses collègues en uniforme avait rejoint le soldat essouflé et avaient pris la relève, mais Backe était resté insaisissable.

Il tourna au coin d'une rue, s'engouffra dans la pénombre qui y régnait malgré la hauteur du soleil, et le regretta bien vite. Une impasse. Ses maléfiques poursuivants seraient là d'une seconde à l'autre.
Sans vraiment savoir ce qu'il faisait, il s'élança, les traits crispés, vers le mur pierreux qui se dressait à vingt pieds devant lui. Soudain horrifié de ce qu'il était en train de faire, il ordonna à ses jambes de se planter au sol. Mais son élan ne l'entendait pas de cette oreille, et allait l'écraser contre le mur quand, à sa grande surprise, son esprit conçu une lumineuse idée. Grimper.

Il grimpa, s'aidant des asperités rendues glissantes par l'eau que ses bottes y laissaient. Il se plaqua contre la paroi quand la patrouille tourna à son tour au coin de l'impasse. Les gardes ne le virent pas. Ils s'en allèrent. Soulagé, il reprit son ascension, et parvint finalement sur le toit. C'était presque aussi plaisant que son mât. C'était penché, c'était glissant, mais c'était haut. Il monta sur le faîte, et traversa la maison, un pied devant l'autre, écartant les bras, comme un funambule. Arrivé au bout, il sauta sur le toit d'une maison plus basse. Elle trembla.

Intrigué, il essaya de nouveau, sautant sur place. Elle ne trembla pas. Si, elle trembla. Mais plusieurs secondes après qu'il eut percuté les tuiles. Il essaya encore, et cette fois, la maison trembla quand il prit son impulsion. Il n'était donc pas l'auteur de ces tremblements effroyables. Il en fût déçu. Mais le sort avorta son affliction.

En effet, le toit était délabré. Les tuiles étaient anciennes, et ne tenaient que difficilement en place face à la seule épreuve du vent. Or, la bâtisse tremblait comme si un gigantesque colosse en secouait les fondations. Et voilà deux fois que près de 160 livres s'étaient abbatues, talons en avant, sur les fins carrés d'ardoise. La troisième fut la dernière. Dans un vacarme fracassant, Backe était passé au travers du toit. Il emporta avec lui un grand rayon solaire, qui toucha le plancher du second étage un instant avant lui, révélant des planches légèrement rongée par la moisissure. Ce fut suffisant pour que Backe s'y enfonce, et passe au travers.

Il atterrit sur les planches en bien meilleur état du premier étage, légèrement sonné. De grands nuages de poussière flottaient autour de lui, rendus solides par la lumière qui s'engouffrait dans le grand trou béant au dessus de sa tête. Boitant un peu, il enjamba le désordre notable, totalement perdu, simplement attiré par l'obscurité.


Dernière édition par Backe le Mer 18 Mar - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 19:47

Un fracas épouvantable. Les yeux agrandits par l'angoisse, Albericus se figea dans l'escalier, tout les sens aux aguets. Un instant il avait cru que la dalle avait finit par céder, mais le vacarme provenait de l'étage. Sans perdre une seconde de plus, le vampire se rua à l'étage et pénétra dans la salle d'où était né le bruit pour en ressortir precipitemment en poussant un sifflement rageur. Un rayon de lumière pénétrait la pièce, illuminant de son éclat mortel chaque coin de celle-ci. Humant l'air, Albericus décela une lègére odeur de chien mouillé mélée à de la sueur. Il y avait quelqun ici...

"Montrez vous noble invité, permettez moi de vous offrir le gîte à défaut du couvert de mon toit !" Lança t'il aux ténèbres du manoir.

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frère Hoffenheim
Le Templier Noir
avatar

Messages : 1015
Date d'inscription : 22/11/2008
Age : 26
Localisation : Errant dans les Désoltations, cherchant un adversaire de valeur.

Feuille de personnage
Nom: Alrich von Hoffenheim
Race/Faction: Vampire.
Détails: Chasseur de vampires.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 20:02

Lorsque l'Elfe était remonté, il s'essuyait sereinement les lèvres du revers de sa manche.

"-Le goût d'un rustre? lui demanda Alrich.
-Exquit, rétorqua l'autre en dévoilant ses croc."

Puis il se rassit, et de nouveau, voulut entamer la conversation avec le jeune non-mort, alors que les premiers tremblements émmanaient su sous-sol, provoquant des chutes occasionelles de nuages de poussière et l'ondulation du liquide ambré dans les verres des deux vampires.

Mais deux évenements survirent a nouveau, presque coup sur coup.
Tout d'abord, le grincement caractéristique de la porte avait précédé son ouverture et une petite forme était entrée dans la demeure. Alrich, qui voyait clairement malgrés la demie-obscurité, sentit d'abord l'odeur du nouvel arrivant avant de percer son identité. Une puanteur fluide ainsi qu'une forte odeur de poudre artisanale lui parvint aux narines, et il comprit que cette petite créature insignifiante était un gobelin.
Puis, il avait entendu des pas sur le toit, des coups frappés sur les tuiles, comme si quelqu'un sautait allègrement sur la toiture. Les rugissements et les bruits éttouffés parvennaient toujours de la cave.

Se levant silencieusement, l'Asur se tourna vers les escaliers qu'on appercevait derrière l'angle que formait la maconnerie, puis désigna le gobelin a Alrich en secouant imperceptiblement de la tête. Alrich von Hoffenheim se redressa a son tour, et en deux grandes enjambées furtives, il parvint dans le dos du gobelin, qui pour sa part était en train de prendre en mains un petit arc entre ses mains et regardait a la fenètre. En un coup d'oeil et en hummant l'air, Le vampire décela la trace de ce Répurgateur qui avait avait failli croiser en quittant l'autre maison.
Le gobelin engageait une flèche sur son arc. Aussi céleste que son corps le lui permettait, Alrich lui pris la flèche d'entre les doigts, lui asséna un coup violent sur la nuque, juste suffisant pour le faire sombrer dans l'inconscience.
Dans la rue, sur son extrème gauche, le Répurgateur se hasardait toujours dans la sombre ruelle, et semblait n'avoir rien remarqué.
Puis il le porta à une autre fenêtre, l'entrouvrit légèrement et fit passer la petite forme inerte hors de la maison. Le Répurgateur n'avait rien vu, ni même entendu. Puis il retourna s'asseoir, patientant jusqu'au retour de son congénère.

_________________
Verkünden wir den Untergang, Verkünden wir den jüngsten Tag!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 20:19

La poussière retombait lentement, et l'autre extremité de la pièce était maintenant visible. Le cadre d'une porte... Et une haute silhouette plus noire que les ténèbres qui regnaient au-delà. C'était comme si elle était née de la nuit, spontanément apparue au centre du cadre. Pour aussitôt disparaître avec un sifflement inhumain.

Il n'était donc pas seul. Backe était plaqué contre le mur, s'accrochant à l'étoffe qui le tapissait.

"Montrez vous noble invité, permettez moi de vous offrir le gîte à défaut du couvert de mon toit !"

Il sursauta, retint son souffle. Mais c'était de la surprise, et non de la peur. Malgré la froideur de cette voix grinçante.

"Bien entendu, ce sera avec grand plaisir."

Il s'avança dans le rond de lumière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Albericus
Vas Ektomy
avatar

Messages : 2527
Date d'inscription : 05/03/2009
Age : 27
Localisation : Marienburg

Feuille de personnage
Nom: Aro Minel/ Ifraelle Alenör
Race/Faction: Troupier de Choc Impérial/ Ex-Banshee
Détails: Détenteur du titre préstigieux entre tous de MTC.

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 20:33

Albericus s'étonna de l'audace de l'humain. Les battements de son coeur n'avaient même pas accélerer, cet homme était incroyablement sur de lui. Ou inconscient. Le regard de cet être étrange semblait passer d'une seconde à l'autre de la surprise à l'indifférence totale.

Il est fou. C'est la seule explication. Voilà une bonne nouvelle, je n'aurais pas à le tuer.

Intrigué, le vampire se tenait à la limite de la zone mortelle, ses yeux rouges luisant tels deux rubis, il tendit une main gantée de cuir dans le cercle de lumière, sentant la dangeureuse chaleur se répandre le long de son bras alors qu'un élan de faiblesse l'engourdissait, ombre noire dans un océan de lumière, il fut un instant tenté de se plonger entièrement au soleil mais se retint. Au rez de chaussée, un coup sourd retentit. Le jeune devait s'être occupé du gobelin.
Se composant un visage amical, il poursuivit de la voix la plus chaleureuse possible:

"Bienvenue dans mon humble demeure messire, il me semble que vous vous êtes perdu. Je me présente, Morelion Fanäel. Auriez vous l'obligence de me suivre Monseigneur ? Je tiens à vous montrer vos apartements en personne... "

_________________
"TEA TIME !!!"

-Cri de guerre Druchii, visant à plonger les Haut-elfes dans la confusion alors que la moitié de leurs troupes s'en vont chercher des tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crøm
Champion du Chaos
avatar

Messages : 1420
Date d'inscription : 23/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans une taverne, en train de manger des Khornes Flakes.

Feuille de personnage
Nom: Aerhon
Race/Faction: Chaos
Détails: Elu de Tzeentch

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 21:03

Décidément, tout le monde me prends pour un imbécile ici !

Le Répurgateur fit volte-face, un rictus sadique sur le visage, son pistolet pointé devant lui et son épée sortit. Il s'avança vers la maison délabrée et, d'un coup d'épaule, en ouvrit la porte. Le gobelin au ricanement si bruyant était là il y a tout juste quelques instants, l'odeur qui flottait dans l'air le confirmait. En tout cas il n'y était plus. Mais il y avait quelqu'un à l'étage, car on pouvait entendre distinctement paroles échangées et bruits de pas.

Cette maison ne peut être habitée par des gens normaux, ce sont peut-être les deux que je recherche qui se sont abrités ici...

Les pas approchaient, et cette fois, le Répurgateur était bien sûr de lui, et il ne laisserait rien passer...il y avait quelque chose de bizarre dans cette maison. Il pensait savoir ce qui pouvait faire planer une telle aura, mais il préféra chasser cette idée de son esprit, même si il était équipé pour la combattre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   Mer 18 Mar - 21:08

Voilà que la silhouette noire lui tendait la main. Pire, deux yeux rougeoyants le fixaient avec intensité. Il eut un léger mouvement de recul quand deux crocs d'une blancheur éclatante apparurent entre les fines lèvres qui s'étaient mises à parler.
Backe leva les yeux, préférant le regard magnétique aux longues dents aiguisées, et reprit le fil de ce que disait le vampire. Il en profita pour empoigner la main tendue, et la secoua avec vigueur.

"... Morelion Fanäel."
Ça doit être son nom...

"- Auriez vous l'obligence de me suivre Monseigneur ? Je tiens à vous montrer vos apartements en personne...
- Des... Des appartements ? Je n'ai jamais eu d'appartements.
- Alors vous ne serez sans doute pas déçu."

Le vampire disparut, et Backe admit qu'il devait être en train de se diriger vers la porte. Il s'élança, le percuta presque.

"Excusez-moi... Sire Morelion. Vous... Vous êtes quoi ? Un genre de... de ?"


Dernière édition par Backe le Mer 18 Mar - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les quartiers de Marienburg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les quartiers de Marienburg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sous les Egouts de Marienburg
» Séparer les quartiers et les différentes sociétés
» nains au marché de marienburg
» Peinture Marienburg
» Les différents quartiers [approuvé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Flammes de la Guerre :: La Grande Aventure :: Mythes du passé :: Les Flammes de la Guerre-
Sauter vers: