Les Flammes de la Guerre

C'est une époque sombre et sanglante, une époque de démons et de sorcellerie, une époque de batailles et de mort. C'est la Fin des Temps.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (Sans titre)...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ash Kehren
Lieutenant
avatar

Messages : 665
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Nom: Ash Kerhen
Race/Faction: Garde Impériale
Détails:

MessageSujet: (Sans titre)...   Mar 7 Juil - 21:16

Une tentative de créer un futur proche convainquant...

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Personnage :

Union Spatiale des Mercenaires Coloniaux (USMC)

Colonie de Mars

-Capitaine Tetsu Noumura : deux Pistolet P-99, Chef de l’escouade, radio
-Lieutenant Antonio « Fossile » Dinoso : M-207 .50 Sniper, Radio
-Caporal Frederick « boum-boum » Withburry : Mitrailleuse M-349, expert en explosif
-Soldat Mike Jefferson : fusil-automatique M-66, grenade à fragmentation, Soldat première classe et frère de John
-Soldat John Jefferson : fusil-automatique M-66, grenade à fragmentation, Soldat première classe et frère de Mike


Unité Spéciale de l’Armée Fédérale (USAF)

Fédération de Russie

- Colonel Vassili : Responsable tactique , radio
- Capitaine Dimitri : Mitrailleuse portative MP-157, commandant de l'escouade, radio
- Soldat Pojarkov : lance-missile Antichar AT12, démolition
- Soldat Donskoi : fusil d'assaut DC-25, matériel informatique
- Soldat Atlassov : fusil SPR Mk.45, infiltration sniper

Introduction :

2009 : le Président des Etats-Unis nouvellement élu décrète une nouvelle politique étrangère beaucoup plus passive que son prédécesseur. La première puissance mondiale est massivement démilitarisée, les bases américaines sur sol étranger sont abandonnées et la lutte contre le terrorisme international sombre dans l’oubli. Tout les pays du moyen orient en profitent pour lancer un programme d’enrichissement d’uranium à usage militaire.

2010 : Les USA perdent pieds économiquement. La Chine, le Japon et la Russie deviennent les premières puissances économique mondiale. La Bande de Gaza sous contrôle israélien est déclarée colonie illégale par l’Union Européenne, une force internationale de l’ONU est dépêché sur les lieux, accueilli en héros par les palestiniens. Le continent africain, toujours embrasé par les divers guerres civiles devient le premier exportateur de terroristes, les pays arabes étant trop occupés à se doter de l'arme atomique.

2015 : Israël est assiégé par l’ONU à l’ouest et par la Coalition des Pays Arabes à l’est qui en profite pour déclarer la guerre à l’occident au grand complet. Un crash boursier achève les dernières entreprises américaines encore implantées à l’étranger. Le Japon annule l'article 9 de sa Constitution, commence un programme d’enrichissement nucléaire à usage militaire et sa Force d'Autodéfense prend enfin le nom qu’elle mérite depuis longtemps en devenant les Forces Armées de l'Empire du Soleil Levant (FAESL). Le Liban fait exploser sa premier bombe atomique tout près de sa frontière avec la Syrie, aucune protestation du reste du monde.

2016-2030 : Des paysans et des ouvriers se soulèvent partout en Amérique du Sud, du Mexique jusqu'à l’Argentine. Au bout de 10 ans de guerres civiles, le peuple renverse les gouvernements établis et se réunissent pour ne former plus qu’un seul pays, le plus grand rassemblement depuis la chute de l’URSS. La « Fédération des Etats d’Amérique Révolutionnaire » (F.E.A.R.) devient la première puissance économique mondiale, reléguant le Japon, la Chine et la Russie au statut de pays en voie de développement. Parallèlement, tous les pays d’Afrique signent un traité de paix intérieur et créent les Colonies d’Afrique Fédérées (CAF). Pour éviter de se faire larguer dans cette course au ralliement, les pays d’Asie, de l’Inde jusqu'à l’Australie, en passant par les deux Corées, le Vietnam, le Japon et l’Indonésie entre autre, se regroupe sous la dénomination d’Union d’Entente Fraternelle Asiatique (UEFA). Le monde se retrouve divisé en cinq blocs, USA-Canada, FEAR, UE, Russie, UEFA, chacun étant maître dans un domaine bien précis. L’Amérique du nord devient le continent le plus peuplé de la planète mais aussi le plus pauvre, inépuisable puit d’ouvriers pas cher. L’Amérique du sud augmenta de manière exponentiellement ses exportations de matière premières et prit la place de continent le plus riche, mais la déforestation se ressentit sur le climat mondial. l’Europe est le premier producteur métallurgique et industrielle, mais aussi le plus pollueur. L’Asie se plaça en tête pour la technologie et la course à l’espace, en implantant une station autonome sur la Lune. La Russie, quand à elle, se déconnecta du reste du monde, verrouilla ses frontières et instaura un gouvernement martiale pour devenir la première puissance militaire. La CAF est le plus grand producteur de matériel militaire, grâce à une longue tradition guerrière.

2032 : Une vague de froid traverse tout le continent nord-américain, décimant la moitié de la population. La guerre entre l’ONU, Israël et la coalition arabe, que tout le monde avait oublié, prend fin lorsque Tel-Aviv est transformé en tas de ruine par le troisième bombardement nucléaire de l'Histoire, les arabes gagnent la course à la capitale et expulsent les forces onusiennes d'Israël. Pour la première fois depuis la nuit des temps, aucune guerre ne ravage la surface de la planète. Mais la paix n’en règne pas pour autant, tout les pays du moyen orient disposent de l’arme atomique, ce qui inquiète grandement l’UEFA. Pour prévenir toute attaque, les pays d’Asie lancent la construction des villes fortifiés souterraines ou sous-marine. De son coté, la Chine commence les préparations pour une expédition coloniale en direction de la planète Mars.

2035 : Cinq vaisseaux-dortoirs décollent de Chine pour implanter la première colonie humaine sur Mars. Dans la plus grande discrétion, les russes établissent une base militaire sur la face cachée de la lune. Pendant ce temps, sur Terre, les choses « normales » reprennent leurs cours. La Palestine annexe les territoires de l’ex-Israël et rejoint la Coalition du Moyen Orient, qui se ligue aussitôt contre l’Union Européenne. Des mouvements massifs de troupes sont relevés en Russie, ce qui n’inquiète pas outre mesure les autres pays. Toute la population de l’UEFA s’exile sous les océans indien et pacifique. La CAF développe plusieurs dizaines de prototypes dans les domaines de l’armement.

2036 : Premier Janvier: La Russie déclare la guerre au monde entier, rien que ça. Aussitôt un milliard de soldats, des millions de blindés et d’avions envahissent l’Alaska, puis le Canada, les USA, le Mexique et toute l’Amérique centrale jusqu’au canal de panama sans rencontrer la moindre résistance. La zone est totalement verrouillée, des murs de bétons sont hérissé sur les frontières, les villes deviennent de véritable camps de concentration pour parquer les populations conquises. La CAF demande un pacte de non-agression en échange de sa production militaire. La FEAR négocie discrètement avec l’Afrique pour se doter d’un armement à même de résister au rouleau-compresseur russe.

2037 : Des dizaines d’explosions nucléaires secouent les océans qui abritent l’UEFA, les russes essayent de se débarrasser au plus vite des adversaires les plus proches. Commençant à paniquer un peu, la Fédération d’Amérique du sud fusionne avec les Colonies africaine, ce qui donne naissance aux Colonie du Sud. La Russie finit d’atomiser l’Australie. L’UEFA est officiellement rayée de la carte du monde. Pour fêter ça, Moscou devient la capitale de la Nouvelle Fédération de Russie (NFR). Mais les choses se compliquent lorsque la Fédération attaqua l’Europe, finissant d’asseoir son emprise sur l’hémisphère nord. Les Colonies du Sud accélèrent la production militaire et des armées entières furent mobilisées. En juillet, des affrontements massifs eurent lieux à Paname, en Colombie et tout autour de la mer méditerranée. En quelques jours, des millions d’hommes furent tué, par tous les moyens possibles mis à disposition par la guerre moderne. Le conflit s’enlisa sur un front large de seulement quelques dizaine de kilomètres, mais réparti sur la moitié du globe. Pendant ce temps, dans l’espace, les coloniaux de Mars s’implante durablement et prospère à grande vitesse.

2038 : Coïncidence ou humour cynique? Le 3 août 2038, 38 missiles thermonucléaire russes de 150 mégatonnes chacun sont tirés depuis la base lunaire en direction de la Terre. Et au matin du 6 août, le premier missile explose dans la stratosphère, au dessus de la Mandchourie. L’onde de choc s’écrase sur la région nord-est de la Chine. Puis un deuxième missile au dessus du nord de la Chine, et un autre, et encore un autre. Suivant l’aube, une pluie de mort s’abat sur une ligne bien précise. La Mongolie, le nord de la Chine, l’Afghanistan, l’Iran, l’Irak, la Palestine, l’Egypte, la Libye, l’Algérie, le Maroc, les Guyanes, le Venezuela, la Colombie et l’Equateur sont pulvérisés, transformés en une frontière radioactive. Tous les soldats des deux camps qui se battaient sur les fronts de la Méditerranée et d’Amérique centrale sont immédiatement réduits en cendre, la population mondiale chute de 50% d’un coup.

La Fédération Russe avait bien prévue son coup, à peine le coup fatal porté aux armées des Colonies du Sud, tous les réservistes de l’armée russe sont envoyé par les mers afin d’envahir ce qu’il reste de terres habitables dans l’hémisphère sud.

2039 : La surface de la Terre est sous contrôle totale de la Fédération de Russie, les océans abritent pourtant toujours quelques villes bien cachés de l’ex-Union d’Entente Fraternelle d’Asie. Mais sur Mars, les choses bougent aussi, et les coloniaux ont bien sur entendu parler de la grande démonstration de force des russes grâce à la station lunaire toujours en activité et semble-t-il oublié par les russes. Heureusement, avec le vide intersidérales et le retard technologique des nouveaux maîtres de la Terre, la colonie de Mars est à l’abri pour le moment, mais comme les ambitions d’extension russe semblent sans fin, les martiens se préparent en conséquence.

2040 : la première flotte spatiale militaire est mise en place en orbite de mars, un croiseur et un escadron de chasseurs compose ce qui sera la première barrière de défense. Les russes ne s’endorment pas sur leur lauriers et commencent à produire des vaisseaux en masses, néanmoins la technologie ne suit pas le nombre, et l’espace lointain est toujours hors de porté de la Fédération.

2045 : la flotte martienne est composée des cinq vaisseau-dortoir d’origine reconvertie en vaisseau-mère, entouré de quelques centaines de chasseurs, on est encore loin des flottes massives à la Warhammer 40'000. De leurs cotés, les russes ne sont pas mieux avancés, en plus des guérillas qui commencent à se regrouper dans les différents pays conquis pour former un réseau de sabotage efficace à l’échelle planétaire.

2046 : On entend parler pour la première fois d’une légende soi-disant vieille de mille ans qui annoncerais l’apparition de libérateurs venu des cieux. Les russes arrivent enfin à mettre sur pied une flotte spatiale militaire digne de ce nom, malheureusement pour eux, les martiens en ont déjà trois d’avance. Et ceux-ci ne perdent pas de temps, des commando sont massées dans des cargo et envoyé sur la planète bleue pour tenter de contacter quelques résistants afin de garnir les rang martiens.

2048 : Les russes fêtent les dix ans de l’attaque massive à l’arme nucléaire. Mais dans divers endroit du globe, des agents martiens mettent pied à terre et à mer pour rencontrer les guérillas local.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ash Kehren
Lieutenant
avatar

Messages : 665
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Nom: Ash Kerhen
Race/Faction: Garde Impériale
Détails:

MessageSujet: Re: (Sans titre)...   Mar 7 Juil - 21:16

Bienvenu sur Terre (chapitre 1) :

Désert du Nouveau-Mexique. 2h47 du matin, heure locale.

Un éclair traversa le ciel, puis un flash éclaira la nuit. Le désert fut illuminé durant quelques secondes, avant que le calme nocturne ne reprenne ses habitudes. Dans un cratère encore rougeoyant, une dizaine d'hommes se rassemblent autour de la carcasse fumante d'un vaisseau spatiale.
La troupe, composé en totalité d'asiatique, discuta pendant un moment, puis se dispersa dans la nuit. Parmi eux, un jeune capitaine, tout juste diplômé de l'académie d'officier de Kagoshima. Tetsu Noumura retrouve la Terre après treize années d'exil. Il prit quelques minutes pour contempler le ciel et se dégourdir un peu les jambes, un voyage de 6 mois dans une boîte de conserve laisse des marques sur l'organisme.

Finalement, Tetsu se mit en route, à pas lent pour s'habituer à gravité naturelle. Heureusement, son objectif n'est pas loin. Il ne lui fallut que trois heures pour atteindre Santa Fe, ex-capitale de l'ex-Nouveau Mexique. Mais à l'heure de la domination Russe, la ville offre un visage d'apocalypse. Quelques squelettes de grattes-ciels forment une skyline de cauchemar. Les boulevards sont jonchés de voitures calcinées, de bus éventrés. Des impacts de balles et des cratères d'obus criblent les restes de murs, des masses d'aciers fondus témoignent de violents incendies. Un char russe T-112 troué de part en part, visiblement par un missile sol-air qui à finit sa course planté au milieu d'un carrefour, rappelle la brutalité des combat.

Tetsu déambula dans la ville-fantôme pendant encore quelques minutes, puis se décida à prendre une pause. Ses articulations le faisaient souffrir, n'étant pas habitué à supporter son corps démesuré par une croissance sur Mars. Le Capitaine se trouva un coin tranquille, dans les ruines d'un restaurant, pour monter son bivouac. Mais alors qu'il essaye d'allumer son réchaud à gaz, le contact froid d'un canon sur sa nuque fit se raidir tous ses muscles. La pression de l'arme fut bien vite accompagnée par quelques mots, prononcés par une voix rauque.

-Pas très discret de faire ça. Des centaines de détecteurs thermiques scrutent la ville, la moindre flamme, même une cigarette, suffit à se ramasser un missile balistique sur le coin de la gueule.
Alors tu va gentiment m'éteindre ça, mettre tes mains bien en évidence sur la tête, et dire qui tu es.

Tetsu s'empressa d'obéir, se rappelant un paragraphe de son recueil de règles en combat urbain. "Après plusieurs mois de guérilla, les soldats tirent d'abord et posent les questions ensuite, évitez donc de débarquer en conquérant." Le Capitaine répondit aux questions en anglais approximatif.

- Ho, un autochtone. Ravi de faire votre connaissance. Je cherche justement à entrer en contact avec les résistants de cette ville.

- Et ben c'est fait. Mais ça me dit toujours pas qui t’es.

- C'est vrai, excusez-moi. Je suis le Capitaine Tetsu Noumura, Troisième régiment des Forces Spéciales Japonaises de Mars. Je suis chargé par le Haut Commandement de la Puissance Unifiée Militaire d'Asie de rejoindre une cellule de résistance terrienne afin de rapatrier vos soldats.

- De… de Mars? Et comment t'a débarqué ici, monsieur le martien? En volant?

- Presque…. En météorite pour être précis. Mais si ça ne vous dérange pas, j'aimerais bien rencontrer vos chefs, ou ceux qui prennent les décisions ici.

L'homme, apparemment abasourdi par ses révélations, relâcha un peu la pression de son arme sur la nuque de Tetsu. Il réfléchit durant quelques instants avant de répondre.

- Ben, en fait… y a pas vraiment de chef, c'est un peu du chacun pour soit et Dieu pour tous.

- Ah… je vois. Tactique archaïque, mais qui vous à peut-être sauvé la vie. Si vous aviez représenté une menace sérieuse, je pense que votre ville aurait subit le même sort que Mexico…

Alors que le jour commence à pointer à l'est, les rayons du soleil éclairent un nuage en haute atmosphère. Un nuage en forme de champignon qui dérive vers le sud-ouest.

Le résistant rengaina son arme, avant de s'affaler à même le sol. Visiblement épuisé, une barbe de plusieurs mois qui lui mange une partie du visage, et des cernes noirs qui couvrent le reste. Son équipement est un ramassis de trouvailles faites sur le champ de bataille. Une veste pare-balle russe, un antique fusil M-16 américain, des grenades africaines et un casque de pompier.

Tetsu observa l'homme un moment. Aillant grandit, et c'est le cas de le dire, sur Mars, le japonais mesure une bonne tête de plus que l'hispano-américain. Mais il est tout aussi maigre que lui, bien qu'ayant pu tout les jours manger à sa faim, contrairement au combattant extenué qui lui fait face.

- Si vous n'avez pas de chef, vous devez au moins avoir des compagnons… ou d'autres combattants que vous croisez de temps en temps?

- Oui, il y a le grand parking souterrain. On s'y regroupe de temps en temps pour se reposer, échanger du matos ou autres. Mais les russes envoient des patrouilles, il faut constamment être sur ses gardes.

- Parfait, j'espère qu'on y trouvera d'autres personnes.

Mais le rebelle s'était déjà assoupi, vidé par une autre nuit de fuite. Tetsu dut se résoudre à attendre. Il sorti ses deux pistolets et se mit à les monter puis remonter tout en gardant un œil sur l'extérieur, au cas où des russes s'amuseraient à débarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ash Kehren
Lieutenant
avatar

Messages : 665
Date d'inscription : 09/03/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Nom: Ash Kerhen
Race/Faction: Garde Impériale
Détails:

MessageSujet: Re: (Sans titre)...   Mar 7 Juil - 21:17

Unité Spéciale de l'Armée Fédéral (chapitre 2) :

Kremlin, Place Rouge, Moscou, Capitale de la Nouvelle Fédération de Russie.

Le soleil de janvier, bas sur l'horizon, perçait le plafond nuageux de quelques faibles rayons, déposant des tâches de lumière crue sur le sol constamment martelé par des milliers de bottes, écrasé sous des centaines de char. Le Kremlin est sûrement le bâtiment le mieux protéger de la planète.

Pourtant, lorsque l'officier entra dans l'édifice, escorté par deux sentinelles à l'air patibulaire, il déchanta rapidement en découvrant le décor intérieur. Très très loin d'un bureau présidentiel, c'est plus proche de "Apocalypse Now" après le passage du 9ieme régiment de cavalerie. Les murs se lézardent, des morceaux de plâtres tombent du plafond, les mobiliers sont éparpillés en grand désordre. C'est au milieu de ce chaos qu'a lieu la première réunion de l'Unité Spéciale de l'Armée Fédérale.

Au milieu d'une salle en ruine se tiennent trois hommes en tenu de combat, casque intégrale dans une main, fusil réglementaire dans l'autre. Quand l'officier entra dans la salle, trois paires de talons claquèrent pour un garde-à-vous impeccable, tous muscles tendus sous les vestes pare-balles qui menacent de craquer sous la pression. Dans l'ombre sorti un mot, un ordre qui claqua comme un coup de pistolet.

-Repos!

Alors que les trois soldats se relâchent un peu et reprennent leurs occupations, un autre officier s'avança vers le nouveau venu, arborant fièrement ses galons de commandant.

-Capitaine, content de vous revoir.
-Colonel? Quelle surprise… je vois que quelque soit le régime, les relations sont toujours utiles…
-Si vous étiez un tant soit peu plus discipliné, vous auriez les mêmes galons que moi.
-Mouai… moi au moins, j'ai les galons que je mérite.

Soudain, un écran géant clignota quelques secondes pour interrompre les deux hommes et attirer l'attention de tout le monde. Puis une image apparut, ou plutôt une ombre. Une silhouette noire se découpe sur un fond uniformément blanc. Ce qui fit réagir immédiatement le capitaine.

-C'était bien la peine de fournir un écran haute résolution pour une image en noir et blanc.
-Nous nous passerons volontiers de vos commentaires, capitaine.
-Heu… Oui monsieur, mes excuses monsieur.
-Bien, puisque vous êtes tous la, commençons les présentations.

La voie électroniquement modifiée pour ne plus être identifiable, présente chaque membre, qui fit un pas en avant à l'annonce de son nom.

-Tout d'abord, les soldats Pojarkov, Donskoi et Atlassov respectivement servant d'artillerie du 16ième régiment anti-char, expert informatique de la 13ième brigade du Génie et tireur d'élite du 22ième Bataillon Spécial.
Ensuite, le capitaine Dimitri, fraîchement promus et qui revient d'Afrique du Sud avec la 7ième Armée.
Et pour finir, le colonel Vassili, réserviste en Alaska avec la 24ième Division.
-L'alaska? Et pourquoi le réserviste finit commandant alors quoi moi, combattant, tout juste capitaine?
-Parce que nous avons justement besoin de vos compétences d'homme de terrain. Alors que le commandant sera bien plus utile dans la planification des missions.
-A vos ordres monsieur.
-Bien, en plus, vous ne serez pas dépaysé, puisque vous commencerez en Afrique du Sud. Les rebelles du coin reprennent de l'activité. Mais en plus, ils reçoivent, depuis quelques temps, de l'aide extérieur.
-Extérieur? Mais de qui? Ça fait 10 ans qu'on à plus de nouvelles des citrons, et l'Amérique du Sud est pacifiée. A part en Colombie, mais c'est juste parce que les FARCs ne sont toujours pas au courant de la chute des gouvernements.
-Ces apprentis-terroristes ne sont pas une menace réelle. Nous les materons en temps voulu. Pour l'instant, nous avons d’autres préoccupations.
Plusieurs crashs de météorites ont été signalés un peu partout. Le nombre anormalement élevé d'impact inquiète les hautes instances de la Fédération. C'est pour ça que vous avez été sélectionnez. Votre mission sera d'enquêter, mettre à jour la machination de l'ennemi, infiltrer et détruire. En cas de besoin extrême, le commandant pourra affecter la 13ième armée, la 8ième flotte aéronavale et la 1ère flotte spatiale sous les ordres de votre unité.

Le Capitaine ouvrit des yeux ronds et un sourire béat apparut sur son visage.

-Me… merci monsieur!

-Depuis la semaine passée, des évènements surprenant ont eu lieu un peu partout sur la planète.

L'écran changea, pour afficher une carte mondiale, pointillée de gros points rouge marquant les points d'impact et leurs conséquences.

- Plein milieu de l'Australie, séisme de 3 sur l'échelle de richter, Californie, séisme de 5, Mer de Chine, raz de marée dans un rayon de 100 kilomètres… ça doit être des gros météorites…. Tiens, tiens, 38 crash… ça me rappelle vaguement quelque chose…
-La coïncidence est trop belle pour être vrai. Vous partez pour l'Afrique du Sud dans 3 heures, passez au HQG faire le plein de matériel, un hélicoptère MI-41 vous attendra à la sortie.

L'écran s'éteignit définitivement, laissant les cinq hommes à leur première mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Sans titre)...   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Sans titre)...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sans titre]
» Terres de Feu ... Titre : "Le Brise-Flammes"
» Le tueur Sans-Visage - Le retour
» Une rumeur, un murmure sans nom...
» Ecran titre taille? [résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Flammes de la Guerre :: Grande Bibliothèque d'Altdorf :: Autres Fic-
Sauter vers: