Les Flammes de la Guerre

C'est une époque sombre et sanglante, une époque de démons et de sorcellerie, une époque de batailles et de mort. C'est la Fin des Temps.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Plus Grande des Républiques racontée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: La Plus Grande des Républiques racontée.   Mar 18 Aoû - 12:47

Le 21 janvier 1701, la tête de Louis XIV roule sur les pavés de la place de la Concorde, sous les vivats assourdissants de cent milles bouches nouvellement citoyennes de la toute jeune République Française, proclamée un instant plus tôt.
« Mort au Tyran, Vive la République ! », lance à la foule Alexis Poussin, élu à la tête du pays en toute légalité par les miliciens révolutionnaires pour son charisme et son patronyme charmant.

La nouvelle fait grand scandale à travers toutes les cours d'Europe, si bien que la jeune République reçoit un accueil somme toute assez tiède de la part des horribles monarques – qui ne perdent rien pour attendre.

Heureusement, les alliances militaires signées avec la Prusse, la Wespthalie et le Württemberg restent de rigueur. Malheureusement, toute velléité hostile de la part des présomptueux hollandais a disparu. Ce qui ne fait absolument pas les affaires de la République, qui ne saurait souffrir d'une si insignifiante rivale.

Camille d'Hostun établit son camp en Flandres, à la frontière hollandaise et des troupes sont levées par les autorités de Cayenne. Les meilleurs diplomates du pays sont envoyés à Amsterdam avec des directives très précises. La bienveillance des Provinces-Unies n'est bientôt qu'un lointain souvenir.

En 1703, la guerre est enfin déclarée. L'émissaire hollandais est accueilli avec tous les honneurs : l'Angleterre est restée neutre.
Une petite force coloniale massacre son homologue hollandaise sur le chemin de Paramaribo. Les troupes du général De Villars embarquent pour Alger, la voie ouverte par la Flotte Sans Amiral – lourdeurs administratives et restrictions budgétaires, au travers des frêles radeaux des barbares.
Amsterdam est assiégée, mais le Havre est sous blocus. Tant pis.

En 1704, Paramaribo est prise. Toutes les Guyanes sont françaises. Alger tombe à la même époque sous les coups de boutoir de l'implacable supériorité militaire occidentale.
Au milieu de l'hiver, le gouverneur des Amériques reçoit à Québec la déclaration de guerre des Treize Colonies. Quelques semaines plus tard, c'est au tour des Inuits. Le gouverneur mérite son poste en triplant voire quadruplant le budget militaire de la Nouvelle France. Des régiments d'infanterie de ligne sont placés sous les ordres de Philippe de Vaudreuil.
En Afrique du Nord, le ballet des troupes marocaines à la frontière laisse présager quelques tensions.

En 1705, la sortie des forces amstellodamoises est violemment écrasée. Camille d'Hostun entre dans la cité sans aucune résistance. Les Provinces-Unies ne sont plus, le blocus sur le port du Havre est levé.
Une rébellion Arawak est difficilement matée en Guyane du Nord – puisque ça n'a plus aucun sens d'appeler ça la Guyane Néerlandaise.

En 1706, c'est au tour des hollandais de se soulever contre la République. La suite est une formalité, mais l'agitation populaire n'en finit plus de gronder.
Les levées de troupes aux Amériques continuent.

En 1707, Phillipe de Vaudreuil dispose enfin d'une force suffisamment conséquente pour s'en prendre à ses voisins. De nouveaux traités commerciaux sont signés à travers le monde.

En 1708, une seconde rébellion hollandaise est anéantie. L'agitation populaire en Algérie et aux Pays-Bas contraint Claude de Villars et Camille d'Hostun à une basse besogne de maintien de l'ordre.

En 1709, Hanovre est annexée par la Prusse. Les armées de Westphalie se postent à la frontière et les ambitions françaises se portent sur Cologne, désormais sans défense.
Une force de miliciens libère les hommes du général De Villars de leurs obligations policières. L'armée débarque à quelques kilomètres au nord de Tanger. La guerre est aussitôt déclarée.

En 1710, les renforts marocains, en route vers la capitale, sont interceptés. Aux Amériques, Les pirates s'en prennent de plus en plus souvent aux intérêts français.
En France, Alexis Poussin cède la présidence à André Berthier. Sur le plan international, la nouvelle est accueillie par une déclaration de guerre de la part des iroquois, suivie de la prise de Montréal et par la montée des tensions franco-prussiennes avec la prise de Cologne par le voisin germanique.
Dès l'hiver, Montréal est reprise. Les indiens sont massacrés, la victoire est fulgurante, mais Phillipe de Vaudreuil meurt des suites d'un grave traumatisme thoracique, causé par l'impact d'une hache en silex. Le jeune Hercule d'Alembert prend la place du héros. Presque aussi grave, la ville est totalement saccagée. Claude de Villars remporte une victoire éclatante sur les civils de Tanger, laquelle tombe aux mains des français. La force coloniale guyanaise embarque vers Trinidad.

En 1711, bravant l'hiver, Hercule d'Alembert marche vers Cayuga. Plus loin au sud, San José de Oruña tombe, de même que Gibraltar. Le Maroc n'est plus.

En 1712, Cayuga tombe. En Europe, la guerre est déclarée entre la Prusse et l'Espagne. La France refuse de s'engager dans le conflit, les alliances sont rompues.
Dès l'Hiver, la guerre est déclarée à l'Espagne. L'armée française basée à Gibraltar marche sur Madrid.

En 1713, la première armée espagnole tente de reprendre la capitale. Les murs de Madrid restent inexpugnables et la défaite espagnole est un désastre. Quelques mois plus tard, comme convenu, la Prusse déclare la guerre à la France. Le Havre est de nouveau sous blocus, si bien que les recettes de l'Etat français tombent à moins d'un tiers de leur montant de l'année dernière.
A peu près au même instant, l'état de New York est arraché aux iroquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Mar 18 Aoû - 21:37

Je croyais que tu ne te souvenais plus des dates.

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhobo
Poisson Volant
avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Sur une autre planète. Loin.

Feuille de personnage
Nom: Lhobo
Race/Faction: Humain
Détails: Garde du 75ème Syronien

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Mer 19 Aoû - 10:02

Le fourbe Fantasque les auraient inventé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Mer 19 Aoû - 10:40

Le fourbe Fantasque a tout recommencé.

Je suis en 1720. Je note tout sur un petit papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Arduilanar
L'Effrayant
avatar

Messages : 8176
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : En exil dans le Vieux Monde

Feuille de personnage
Nom: Arduilanar
Race/Faction: Asur
Détails: Seigneur de Caledor

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Mer 19 Aoû - 12:37

La suite ! La suite !

_________________
Amarthan Locëcundion, Fils du Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Mer 19 Aoû - 20:53

Ça vient ! Ça vient !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Lhobo
Poisson Volant
avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Sur une autre planète. Loin.

Feuille de personnage
Nom: Lhobo
Race/Faction: Humain
Détails: Garde du 75ème Syronien

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 20 Aoû - 8:08

Plus vite ! Plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 20 Aoû - 13:12

Hiver 1713, une rébellion américaine datant de l'occupation iroquoise est matée.

Eté 1714, les espagnols se soulèvent.
Les républicains madrilènes, à la solde des français – ne les huez pas, tiennent héroïquement les murs de la ville face aux restes de la grande armée royale.
La Rhénanie est arrachée aux vils prussiens dans un grand bain de sang, mais quelques semaines plus tard, ces derniers entrent à Amsterdam.
Quelques milliers de kilomètres plus loin, la garnison pirate de Punda est vaincue, la ville tombe.

Au milieu de l'hiver, alors que Paris célèbre la réélection d'André Berthier, à près de 92% des suffrages, les citoyens de Montréal tiennent bon face aux cavaliers iroquois.
A Berlin, cette même nuit, le corps d'un certain Alexander zu Dohna-Schlobitten est retrouvé dans son lit, scalpé, un long poignard planté dans la glotte. La fenêtre est grande ouverte, le vent glacé gonfle les rideaux. Urbain Despreaux quitte Berlin, le scalp du plus grand général prussien attaché autour du cou – avec le cordon des rideaux gonflés.

La force coloniale sud-américaine est renforcée de deux régiments d'infanterie de ligne, levés parmi les pirates curaçéens dont on ne doute pas de leur attachement à la République.

En 1715, le général d'Hostun reprend Amsterdam. L'agitation populaire a profité de la brève occupation prussienne pour à nouveau battre son plein.
Niel Papin – puisque c'est sous ses ordres qu'opère la force coloniale, débarque au nord d'Antigua, dernier bastion des pirates.

En 1716, les dernières poches de résistance espagnole sont purgées. Les espagnols sont définitivement chassés d'Espagne. Il ne leur faut pas plus de quelques mois pour être, à l'hiver, remplacés par les portugais – entrés en guerre aux côtés des anglais dégoûtants.
Trois petites armées portugaises se suivent à quelques lieues de distance en direction de Madrid. Les forces du général Carnot – qui ne s'appelle plus de Villars, mais Carnot, quittent le nord de la péninsule et s'arrêtent finalement entre Madrid et les armées du Portugal. La milice madrilène effectue une sortie et engage la première force de portugais. Par le jeu des renforts, c'est toutes les armées de la région qui s'affrontent en cette bataille. Les miliciens parviennent même à prendre du terrain, et, quand les premiers tambours et les premiers drapeaux français apparaissent à l'horizon, la victoire est déjà assurée. Moins d'un centaine de portugais s'enfuient vers le sud.

En Hollande, la révolte gronde toujours, et Camille d'Hostun est bloqué à Amsterdam. Cependant, une petite partie de ses forces tend des embuscades à des régiments de ligne prussiens isolés en Rhénanie.

Aux Amériques, Hercule d'Alembert est en marche vers Niagara. Antigua tombe au prix d'une rude bataille. Apprenant la terrible nouvelle, tous les pirates du monde, dans un mouvement de panique absolument synchrone et universel se tranchent la gorge, avalent leur langue, retournent leurs canons contre eux, tombent sur leurs épées et, bien entendu, sabordent leurs navires.
C'est la consternation. De nombreux savants se penchent sur le problème, et font par là d'étonnantes avancées techniques, dont, à l'hiver prochain, la machine à vapeur.

A l'Hiver, justement, Niel Papin débarque au sud de Saint-Domingue. Les portugais sont chassés d'Espagne, mais une petite douzaine d'entre eux parvient à s'enfuir au sud du Maroc. Hercule d'Alembert entre à Niagara, y laisse un régiment de milice et se dirige vers Fort Detroit, dernier bastion de la Confédération iroquoise.
Les renforts espagnols en route vers Saint-Domingue sont interceptés.

Eté 1717, la ville tombe, Hispañola est française. Quelques semaines plus tard, c'est au tour de Lisbonne, prise par le général Carnot. Le Portugal n'est plus. Fort Detroit suit presque aussitôt. Les iroquois sont vaincus.

En hiver, une petite expédition composée des meilleurs éléments des forces de Camille d'Hostun prend Hanovre, peu défendue. Hercule d'Alembert quitte le Michigan, en route vers Annapolis. La guerre est déclarée par les Etats-Unis d'Amérique, et Niagara tombe entre leurs mains.
Niel Papin débarque au nord de Caracas. Carnot embarque vers Tunis – ou la Sardaigne ? on verra bien.

Eté 1718, Niagara est repris aux Etats-Unis. Caracas tombe, Carnot débarque à quelques lieues au nord de Tunis et Hercule d'Alembert reprend sa marche vers Annapolis.

L'hiver vient et le drapeau tricolore est hissé au haut des bâtiments administratifs tunisiens. Tanger est occidentalisé.


J'essaie de ne pas faire trop long, mais il y en a encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Lhobo
Poisson Volant
avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Sur une autre planète. Loin.

Feuille de personnage
Nom: Lhobo
Race/Faction: Humain
Détails: Garde du 75ème Syronien

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 20 Aoû - 19:17

Dis moi, le vil Urbain (huhuhu) Despreaux est amérindien n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Txelq
Oeuf embrouillé
avatar

Messages : 2360
Date d'inscription : 03/12/2008
Age : 25
Localisation : Sors de son cocon

Feuille de personnage
Nom: Octavio Vinhbrumlander
Race/Faction: Homo sapiens / Imperium
Détails: scientifique - expert en mammifères de toute sorte

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 20 Aoû - 19:20

Quel gâchis, une si belle royauté

Tu en as pas déjà assez avec ce qui s'est passé dans la réalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 20 Aoû - 20:54

Le citoyen Despreaux est un héros national.

J'espère que mon président en fera une fête, un jour férié, où le scalp de général prussien autour du cou sera de rigueur pour tout le monde, petit ou grand.


"Quel gâchis, une si belle royauté "
J'aime pas les rois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Lhobo
Poisson Volant
avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Sur une autre planète. Loin.

Feuille de personnage
Nom: Lhobo
Race/Faction: Humain
Détails: Garde du 75ème Syronien

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 20 Aoû - 22:48

Mais il n'y aura pas assez de généraux prussiens pour tout le monde.

Et en plus, certain sont peut-être chauve, ça ne ferait pas un scalp décent,

un bonnet de bain à la limite.

.....

Ou peut-être que tes scientifiques ont inventé le clonage en même temps que la machine à vapeur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 20 Aoû - 22:52

Un carré de cuir, du crin de cheval, et le tour est joué. C'est symbolique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Lhobo
Poisson Volant
avatar

Messages : 1261
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Sur une autre planète. Loin.

Feuille de personnage
Nom: Lhobo
Race/Faction: Humain
Détails: Garde du 75ème Syronien

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 20 Aoû - 23:13

mmmmmh....ça pourrait aller...

A condition que ce soit du crin de cheval prussien.

Et que le cuir viennent d'un animal prussien

Pour que ce soit encore plus symbolique voit-tu jeune fantasque?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantasque
Doktor
avatar

Messages : 8411
Date d'inscription : 20/08/2008
Age : 24
Localisation : Qu'est-ce que j'suis censé en savoir ?

MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   Jeu 1 Oct - 19:49

Je n'aurai pas eu le courage de tout raconter, d'accord. Mais j'ai des photos !



Fraps ne marche plus, alors je ne peux plus faire qu'un screen à la fois0 Je n'en ai donc fait qu'un. Mais le monde est à moi, vous pouvez le croire.
Croyez-le.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-roleplay.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Plus Grande des Républiques racontée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Plus Grande des Républiques racontée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Grande bannière
» création d'une grande bannière saurus
» Se débarrasser d'une grande quantité de cartes
» La Grande Gueule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Flammes de la Guerre :: Adeptus Videoludorum :: Administratum Strategio Ludorum :: Total War-
Sauter vers: